Category Archives: Ouganda

Premier procès en lien avec la loi française de mars 2017 sur le devoir de vigilance

Le 12 décembre dernier se tenait au tribunal de grande instance de Nanterre le premier procès en lien avec la loi française sur le devoir de vigilance du 27 mars 2017 (articles L. 225-102-4 et L. 225-102-5 du code de commerce). Les associations françaises Survie et Les Amis de la Terre, ainsi que quatre associations ougandaises, demandaient à la justice française de reconnaître que Total créait un trouble illicite dans ses obligations en matière de vigilance dans Continue reading →

Justice, France, hydrocarbures

En juin dernier, dans deux cas distincts, la compagnie pétrolière française Total a été mise en demeure, par plusieurs organisations, de revoir son plan de vigilance (IE n° 304). N’ayant pas obtenu satisfaction de la part du groupe pétrolier dans le délai légal de trois mois, l’une des coalitions, représentée par les associations françaises Les Amis de la Terre et Survie, a donc saisi le tribunal de Nanterre le 23 octobre afin d’assigner Total SA en référé pour les activités du groupe en Ouganda. Les associations Continue reading →

Devoir de vigilance (suite)

Le 24 juin, plusieurs associations françaises et ougandaises avaient adressé une mise en demeure à la compagnie française Total en lui signifiant qu’elle ne répondait pas à la législation française de 2017 sur le devoir de vigilance dans le cadre de deux projets (exploitation d’un gisement pétrolier en Ouganda et construction d’un oléoduc entre l’Ouganda et la Tanzanie). Dans un dossier publié en Continue reading →

En Ouganda, le gouvernement renonce à un barrage hydraulique pour des raisons écologiques

L’énergie hydraulique est considérée comme une énergie propre et elle est la troisième source d’électricité mondiale après le charbon et le gaz. Il existe 60 000 grands barrages environ dans le monde (dont près de 4 000 ont une fonction hydroélectrique) et plusieurs milliers d’entre eux sont en construction ou en projet. Mais ces ouvrages ne sont pas aussi parfaits qu’ils le paraissent. Sur un plan environnemental, les barrages émettent des gaz à effet de serre Continue reading →

Financement de projet

L’oléoduc de 1 443 km qui doit acheminer le pétrole ougandais au port de Tanga en Tanzanie provoque des protestations de la part des acteurs de la société civile (IE n° 294). Son financement est assuré pour partie par les trois compagnies pétrolières qui participent au développement des champs ougandais (dont le groupe Total), ainsi que par les deux pays concernés (Ouganda et Tanzanie) et, pour l’essentiel (2,4 milliards de dollars environ), par un pool bancaire. Selon l’agence de presse Continue reading →

Développement local

Le marché mondial de la production audiovisuelle poursuit sa progression. Pour de nombreux pays en développement, l’un des enjeux majeurs consiste à conserver un espace d’identité culturelle dans ce secteur en pleine transition et qui occupe une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne. Le 16 septembre 2018, la série Invisibles, du réalisateur franco-ivoirien Alex Ogou – coproduite par Canal+ International –, a obtenu le prix de la meilleure fiction francophone étrangère au Continue reading →

Total forme les journalistes ougandais à la couverture de ses opérations pétrolières

La construction de gazoducs ou d’oléoducs mobilise presque toujours les associations de défense de l’environnement ou des droits humains du fait d’une large palette de problèmes : dommages et risques environnementaux majeurs, non-consentement et déplacement des populations, dédommagements dérisoires, coûts exorbitants des projets, incitation à la consommation d’énergie fossile… Les exemples sont nombreux : oléoduc Tchad-Cameroun, gazoduc reliant le gisement de Yadana (Birmanie) à la Thaïlande, Trans Mountain (Canada), Dakota Access Pipeline (Etats-Unis), Bakou-Tbilissi-Ceyhan (Asie centrale), Trans Adriatic Pipeline (Asie centrale, Europe méditerranéenne), etc. L’oléoduc qui doit acheminer le pétrole ougandais au port de Tanga en Tanzanie (East African Crude Oil Pipeline, EACOP) fait également partie des projets controversés. Sa longueur doit atteindre 1 443 km et son coût avoisiner 3,5 milliards de dollars. Son financement sera assuré à 30 % par les trois sociétés pétrolières membres du consortium – le chinois CNOOC, le britannique Tullow Oil et le français Total – et les gouvernements ougandais et tanzanien, et à 70 % par des prêts. Les banques Stanbic Uganda (filiale de la banque sud-africaine Standard Bank Group) et Sumitomo Mitsui Banking Corp. sont chargées de constituer le pool bancaire. Selon le président de Stanbic, le tour de table devait être bouclé en juin. Continue reading →

L’Ouganda cherche à faciliter les conditions d’expropriation pour les projets d’infrastructure

L’appropriation des terres est un phénomène qui se propage dans de nombreux pays émergents. S’appuyant sur des régimes fonciers fragiles, des projets agricoles ou industriels de grande envergure chassent des communautés incapables de prouver leurs droits de propriété de terres parfois cultivées depuis des générations. Dans de nombreux pays africains, des projets de réforme foncière conditionnent l’avenir de ces populations rurales. Au début du mois d’août, les parlementaires ougandais se sont ainsi inquiétés d’un projet d’amendement de Continue reading →

Entrepreneuse cherche financement pour promouvoir la fabrication de sacs en fibre de bananier

En principe, l’importation et l’utilisation de sacs en polyéthylène non réutilisables (les kaveeras) sont interdites en Ouganda depuis septembre 2007. Mais dans les faits, ces sacs sont encore largement employés. Il y a quatre ans, Sharon Ninsiima, une jeune Ougandaise de trente-cinq ans, a quitté son emploi pour se lancer dans la fabrication de sacs en papier afin de lutter contre la pollution due aux kaveeras. Ses sacs ne sont pas fabriqués à partir de n’importe quelle matière, mais à partir de fibre de bananier, une denrée abondante en Ouganda. Sa production est encore artisanale (50 sacs par jour), mais son ambition est d’acquérir une Continue reading →

Orange ne renouvellera pas son contrat publicitaire avec le journal homophobe “ Red Pepper ”

Sous la pression de plusieurs dizaines de milliers de pétitionnaires, l’opérateur téléphonique français Orange refusera désormais les publicités du tabloïd ougandais Red Pepper. Le contrat étant arrivé à son terme le 6 mars, il ne sera pas renouvelé. Le mouvement de protestation s’est développé après que Red Pepper a publié dans son édition du 25 février une liste de 200 personnes susceptibles d’être homosexuelles le lendemain de la signature par le président ougandais Yoweri Museveni de la loi rendant toute personne Continue reading →