Category Archives: Droits sociaux

Les chauffeurs californiens des plates-formes collaboratives ne sont toujours pas des salariés

En votant la loi AB5 le 11 septembre 2019, le Parlement californien a décidé que les travailleurs indépendants de certains secteurs tels que les plates-formes comme Uber ou Lyft pourraient être requalifiés en salariés à partir du 1er janvier 2020 (IE n° 307). Depuis le début de l’année, la bataille sur cette question fait rage entre les spécialistes du VTC et l’Etat californien. Continue reading →

Starbucks accusé d’avoir recours à des sous-traitants exploitant les migrants birmans

Quand on évoque les violations des droits sociaux dans le textile, on pense immédiatement au Bangladesh et à l’industrie de la mode. Mais cette question touche d’autres secteurs, et notamment les grandes entreprises qui s’approvisionnent en vêtements de travail. Ce sujet est mis en exergue depuis plusieurs années par le CFIE (l’éditeur de cette lettre) à travers sa filiale CFIE-conseil et son étude annuelle sur la transparence des rapports de développement durable. Cette problématique Continue reading →

Teleperformance suivie de près par les ONG, les syndicats et la communauté financière

La société française Teleperformance est le leader mondial des centres de relation clients. Employant plus de 300 000 salariés dans le monde, l’entreprise n’est en revanche pas considérée par le monde syndical comme un modèle en matière de politique sociale. Le 18 juillet dernier, la fédération syndicale internationale Uni Global Union et l’ONG française Sherpa ont mis Teleperformance en demeure de renforcer d’ici à trois mois son plan de vigilance et ses procédures destinées à identifier et prévenir Continue reading →

Alerté sur les mauvaises conditions de travail en Ethiopie, le groupe PVH va enquêter

Dans Impact Entreprises n° 298, nous avions souligné les mauvaises conditions de travail dans les zones industrielles éthiopiennes, futur nouveau géant mondial de l’industrie textile. A la suite d’un rapport réalisé par l’association américaine Worker Rights Consortium (WRC) relevant des abus dans trois sites industriels, l’entreprise américaine PVH (marques Calvin Klein, Van Heusen, Arrow…), citée parmi d’autres marques comme H&M, a annoncé qu’elle allait mener une investigation approfondie Continue reading →

Chaîne d’approvisionnement

Le London Metal Exchange (LME) va publier un Livre blanc auquel devront adhérer les sociétés minières sous peine d’être exclues du marché. Les entreprises devront indiquer les référentiels sur lesquels elles s’appuient pour garantir que leurs produits respectent les droits humains et environnementaux et prendre en compte les principes directeurs de l’OCDE. Cela fait suite à la découverte, en 2017, de l’existence de minerais négociés sur le LME provenant de mines de République démocratique du Congo susceptibles d’exploiter des enfants (IE n° 270).

Une plate-forme téléphonique pour des alertes anonymes sur les abus sociaux dans le secteur textile

L’industrie textile est l’un des secteurs où les conditions de travail sont les plus mauvaises. Si des mesures sont adoptées à travers le monde pour remédier à cette situation, elles sont encore largement insuffisantes et les contrôles, trop souvent prévisibles, ne permettent pas de déceler les cas de non-conformité. A la suite de la tragédie du Rana Plaza (en avril 2013, plus de 1 100 personnes avaient perdu la vie dans un faubourg de Dacca, lors de l’effondrement d’un immeuble dans lequel étaient concentrés plusieurs ateliers Continue reading →

Bouygues Energie & Services quitte brutalement le Gabon

Confrontée à une conjoncture difficile au Gabon et à un endettement très important, la filiale gabonaise du groupe français Bouygues Energies & Services, qui emploie 223 personnes, a annoncé le 3 octobre qu’elle cessait ses activités dans le pays. C’est par visioconférence depuis Paris que les salariés ont appris la rupture de leur contrat de travail. Cette décision soudaine a non seulement surpris le syndicat Synaso et les salariés, mais aussi provoqué leur colère en raison de la méthode employée. Continue reading →

La société américaine Gap transmet la liste de ses fournisseurs dans le monde

Cela fait une trentaine d’années que les conditions de travail indignes des ouvriers du secteur de l’habillement et de la chaussure défraient régulièrement la chronique. Pour tenter de résoudre ce problème, mais aussi pour protéger leur image des scandales à répétition, certaines entreprises ont commencé à mettre en place des dispositifs de contrôle pour leurs principaux fournisseurs dans le milieu des années 90. Mais comme l’a malheureusement démontré la terrible tragédie du Rana Plaza en 2013, les mesures ont été insuffisantes pour Continue reading →

Pour un cabinet-conseil, l’exploitation des migrants est désormais un risque majeur pour les entreprises

A de nombreuses reprises, la présente lettre d’information a souligné combien les populations migrantes étaient exposées à des pratiques d’exploitation extrêmes (qui pouvaient aller jusqu’à l’esclavage) par des employeurs peu scrupuleux, parfois sous-traitants de grandes sociétés internationales ayant pignon sur rue. La société de conseil britannique Verisk Maplecroft vient de publier une étude destinée à sa clientèle, dans laquelle elle analyse les dix problématiques relatives aux droits humains les plus significatives pouvant affecter la bonne marche des affaires. A la lueur de scandales récents, mais aussi du développement de nouvelles Continue reading →

Des associations citent à nouveau Samsung à comparaître pour pratique commerciale trompeuse

Le 26 février 2013, trois associations françaises – Sherpa, une association de juristes et d’avocats dont l’objet est de protéger et défendre les populations victimes de « crimes économiques », l’association de défense des consommateurs Indecosa-CGT et l’organisation de solidarité internationale Peuples solidaires – avaient déposé une plainte auprès du parquet de Bobigny à l’encontre de la société Samsung pour pratique commerciale trompeuse. Les associations entendaient démontrer qu’en affichant un code de conduite en complet décalage avec les réalités constatées sur le terrain en matière de respect des droits sociaux fondamentaux, la société Continue reading →

Carrefour et le syndicat international UNI Global Union signent un accord international

La fédération syndicale internationale UNI Global Union et le groupe de distribution Carrefour ont signé un accord international, le 1er octobre 2015, pour la promotion du dialogue social et de la diversité, et pour le respect des droits fondamentaux au travail. Il s’agira, à travers cet accord, de mener des actions sur la diversité et l’égalité professionnelle, et de défendre les droits fondamentaux (liberté syndicale, principes de négociation collective, sécurité, conditions de travail) au sein du groupe Carrefour, mais aussi chez ses fournisseurs ou franchisés. Cet accord se substitue à celui signé en 2001.

Manifestations monstres en Inde contre la réforme du droit du travail

A la suite de la rupture des négociations entre le gouvernement et les syndicats en ce qui concerne la réforme du travail en Inde, ces derniers avaient appelé à un mouvement de grève général. Selon les syndicats, les réformes proposées faciliteront les licenciements, alors que les organisations syndicales réclament, au contraire, une amélioration du droit (nouveau salaire minimum, salaires identiques pour les salariés contractuels et réguliers, sécurité sociale universelle pour tous les travailleurs, application stricte de toutes les lois fondamentales du travail…). Selon certaines estimations, ce sont plusieurs dizaines de millions de personnes qui sont descendues dans la rue le 2 septembre.

La CSI classe les pays en fonction des violations des droits sociaux

Pour la deuxième année consécutive, la Confédération syndicale internationale (CSI) publie son indice des droits des travailleurs dans le monde. Le rapport analyse la situation dans 141 pays classés sur la base de 97 indicateurs émanant des conventions et de la jurisprudence de l’Organisation internationale du travail. La CSI remarque, en particulier, que les pays européens enregistrent la détérioration la plus marquée des droits des travailleurs. Cet état des lieux constitue un bon outil pour les entreprises qui souhaiteraient disposer d’une cartographie afin de maîtriser les risques sociaux liés à leurs opérations sur le plan international. Continue reading →

Une étude dresse un panorama des conditions de travail chez Nokia durant deux décennies

Quelques jours après l’absorption d’Alcatel-Lucent par Nokia, mais aussi à la veille de l’assemblée générale du géant finlandais (qui s’est déroulée le 5 mai), trois associations – Somo (Pays-Bas), Cereal (Mexique), Cividep (Inde) – ont publié une étude sur l’histoire des conditions de travail chez Nokia durant les deux dernières décennies. Les auteurs résument les conclusions de leur rapport en deux phrases : mauvaises conditions de travail durant les années fastes ; énormes bonus pour les investisseurs et la direction pendant les années difficiles.

http://corporatereportingdialogue.com/landscape-map/

Le taïwanais Foxconn enregistre en 2014 un bénéfice record

Le fabricant taïwanais de composants électroniques Foxconn est l’un des plus importants employeurs privés de la planète, mais aussi l’un des plus controversés en raison des conditions de travail de ses salariés, qui défrayent régulièrement la chronique. Il est aussi le sous-traitant des principaux producteurs de produits électroniques grand public (Apple, Samsung…). En 2014, le groupe a enregistré un bénéfice record de 130,5 milliards de dollars taïwanais (3,86 milliards d’euros). Cela devrait rendre plus attentives encore les associations spécialisées dans la défense des droits sociaux des salariés dans les pays à bas coût de main-d’œuvre et des syndicats.

Une nouvelle étude révèle les conditions de travail dans l’industrie de l’électronique au Mexique

L’association mexicaine CEREAL (Centro de Reflexión y Acción Laboral) vient de publier une nouvelle étude sur les conditions de travail des sous-traitants de l’industrie électronique au Mexique. Outre une bonne présentation du secteur, le rapport décrit les conditions de travail dans plusieurs usines fournissant les grandes compagnies du secteur de l’électronique (IBM, Jabil, Foxconn, Sanmina SCI, Microsoft…) : horaires de travail, harcèlement sexuel, restriction de la liberté syndicale, rémunérations…

http://goodelectronics.org/publications-en/report-paying-the-price-for-flexibility-workers-experiences-in-the-electronics-industry-in-mexico/at_multi_download/files?name=Paying%20the%20price%20for%20flexibility%20-%20workers%27%20experiences%20in%20the%20electronics%20industry%20in%20Mexico.pdf

Des artistes dénoncent les conditions de travail sur le chantier de Saadiyat dans les Emirats arabes unis

Les conditions de travail sur les chantiers en cours en vue de la Coupe de monde de football (qui se déroulera en 2022 au Qatar) sont depuis plusieurs mois l’objet de vives critiques. Mais le Qatar n’est pas le seul Etat de la région à être blâmé sur le plan international. Dans une récente déclaration, la Confédération syndicale internationale (CSI) et Gulf Labor, une association d’artistes internationaux, ont dénoncé les conditions de travail des ouvriers migrants sur l’île de Saadiyat (littéralement l’« île du bonheur ») située aux Emirats arabes unis (EAU) et qui doit devenir l’un des plus importants districts culturels au monde, avec notamment des Continue reading →

Bénéficier d’un salaire de subsistance reste une priorité pour les syndicats

La question des bas salaires reste récurrente dans la plupart des pays, et en particulier dans ceux où le coût de la main-d’œuvre est bas. Au début de l’année, le gouvernement vietnamien a relevé le salaire minimum pour son pays. Dans les régions les plus développées, il s’établit désormais à 3,1 millions de dongs par mois (soit 133 euros environ au cours actuel). Cela étant, au-delà de la question du salaire minimum, c’est celle du salaire de subsistance qui retient l’attention des syndicats et des associations. Lors d’une visite récente au Vietnam, le secrétaire général du syndicat international IndustriAll, Jyrki Raina, a déclaré qu’avec « son programme tripartite systématique visant à atteindre le salaire vital, le Vietnam [indiquait] l’exemple à suivre aux autres pays d’Asie ». Continue reading →

La CSI proteste contre de nouvelles violations des droits sociaux au Qatar

A huit ans de l’ouverture du Mondial de football au Qatar, la Confédération syndicale internationale (CSI) rappelle le contexte dans lequel les travailleurs migrants sont employés dans ce pays en s’élevant contre la décision du gouvernement d’expulser une centaine d’entre eux. Cette décision fait suite à un mouvement de grève qui a impliqué 800 travailleurs migrants environ qui intervenaient sur plusieurs chantiers, dont la rénovation de l’hôtel Sheraton Doha. Arrivés dans le pays, leur passeport leur avait en effet été retiré et le contrat qu’ils avaient signé dans leur pays d’origine avait été déchiré. Ils avaient ensuite été contraints Continue reading →

Premières contributions annoncées au fonds d’indemnisation des victimes du Rana Plaza

A la suite de l’effondrement d’un atelier de confection au Bangladesh (le Rana Plaza), qui avait provoqué la mort, le 24 avril 2013, de 1 138 travailleurs et en avait blessé plus de 2 000 autres, une mobilisation internationale de grande ampleur avait permis la mise en place d’un fonds d’indemnisation inédit (Rana Plaza Donors Trust Fund) destiné à compenser la perte de revenu ainsi que les frais médicaux des victimes et de leur famille. Il aura fallu attendre dix mois Continue reading →