Category Archives: Droit syndical

Teleperformance et les syndicats, ce n’est toujours pas une histoire d’amour

En dépit des propos élogieux des dirigeants de Teleperformance sur la politique sociale du groupe lors de la dernière assemblée générale (tenue à huis clos comme toutes les grandes sociétés françaises), les relations entre l’entreprise et les organisations syndicales restent tendues. Ainsi, deux dirigeants syndicaux colombiens de Continue reading →

Pas d’amélioration possible des conditions de travail sans liberté d’action pour les syndicats

Il y a près de sept ans (le 24 avril 2013), le drame du Rana Plaza (Bangladesh) – l’effondrement d’un immeuble regroupant des ateliers de confection dans la banlieue de Dacca qui avait provoqué la mort de plus de 1 100 personnes – avait mobilisé l’opinion publique mondiale. Sous l’influence de la communauté internationale, la sécurité dans l’industrie textile s’est améliorée dans ce pays, même si elle est Continue reading →

Droit syndical, Vietnam

La fédération syndicale internationale IndustriALL Global Union a publié un communiqué dans lequel elle se félicite de l’adoption par le Vietnam de son nouveau code du travail (celui-ci entrera en vigueur en janvier 2021). Même si ce pays de près de 100 millions d’habitants reste une puissance économique modeste, il convient de se réjouir de cette bonne nouvelle dans une époque Continue reading →

Dialogue social

La société Michelin a signé le 27 janvier 2020 un accord avec la fédération syndicale internationale IndustriALL Global Union instituant un comité mondial pour le groupe. Les comités mondiaux constituent des espaces de dialogue social importants qui élargissent la représentation du personnel dans un contexte de mondialisation grandissante. Avec cet accord, Michelin reconnaît Continue reading →

Instauration d’un comité syndical mondial chez Inditex, le leader mondial de l’habillement

En termes de chiffre d’affaires, l’entreprise espagnole Inditex est la plus importante entreprise mondiale du secteur de l’habillement. Ses décisions dans le domaine de la responsabilité sociétale des entreprises sont donc susceptibles d’influer de manière non négligeable sur le comportement de la profession. Le 13 novembre dernier, Inditex et la fédération syndicale internationale IndustriALL Global Union Continue reading →

Droit syndical, Turquie, automobile

Le groupe Safe est un équipementier automobile de second rang dont le siège est basé à Genève. Parmi les principaux actionnaires, on reconnaît deux sociétés françaises de capital investissement : Siparex et BNP Paribas Développement. La fédération syndicale internationale IndustriALL Global Union a lancé fin octobre une alerte sur la stratégie antisyndicale d’une filiale de Safe (Safe Demo Plastik), située Continue reading →

Le Mexique adopte un projet de loi qui devrait notablement améliorer le droit syndical

La vitalité du dialogue syndical est un élément essentiel pour garantir le respect des droits sociaux dans les entreprises. Les salariés et les instances qui les représentent sont en effet les mieux placés pour identifier leurs propres besoins et, le cas échéant, les entorses aux droits sociaux fondamentaux. Du coup, ils peuvent aussi compléter les dispositifs de contrôle du respect des droits humains dans la chaîne d’approvisionnement des entreprises. A condition que les principes en matière de Continue reading →

Droit syndical

En juillet 2018, les syndicats du numéro 1 mondial de la sidérurgie, ArcelorMittal, avaient tenu à Luxembourg la première réunion du Réseau syndical mondial ArcelorMittal. Au cours de la deuxième réunion, qui s’est déroulée les 8 et 9 avril dernier à Rio de Janeiro, des organisations syndicales du groupe provenant de quinze pays ont échangé sur leurs préoccupations concernant la situation en Afrique du Sud (IE n° 298), aux Etats-Unis (campagne antisyndicale à Calvert en Alabama) Continue reading →

Les délocalisations dans le textile entretiennent la médiocrité des conditions de travail

Dans le sillage de nouvelles vagues de délocalisations, l’Ethiopie entend devenir un géant de l’industrie textile et, pour y parvenir, souhaite notamment s’appuyer sur une main-d’œuvre bon marché (voir IE). A cet effet, le gouvernement a créé plusieurs parcs industriels – destinés à recevoir les investissements nationaux, mais surtout étrangers – auprès desquels les grandes marques de l’habillement pourront s’approvisionner. Et le mouvement se poursuit. Mais les salaires y sont très bas (l’équivalent Continue reading →

IndustriALL suspend l’accord-cadre mondial conclu en 2002 avec Volkswagen

Les accords-cadres mondiaux ne représentent pas la panacée en matière de garantie, pour un groupe international, du respect des droits de ses salariés dans le monde. Ils constituent néanmoins un socle sur lequel les organisations syndicales peuvent s’appuyer pour élargir et renforcer les droits des travailleurs, ainsi que ceux, parfois, des parties prenantes (communautés riveraines, consommateurs en situation de précarité…), l’ensemble étant garanti par Continue reading →

L’Inde commence l’année avec la plus grande grève de son histoire

L’année 2019 connaîtra son lot d’élections dans le monde. Parmi celles qui retiendront l’attention figurent les élections générales en Inde – qui devraient débuter le 8 avril et se terminer en mai – et concernent notamment les représentants de la chambre basse (Lok Sabha). En juillet 2018, la Banque mondiale avait fait savoir que le pays était devenu la sixième puissance économique mondiale devant la France. C’est aussi le troisième pays émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine et les Continue reading →

Le Kazakhstan s’attaque aux droits des travailleurs en interdisant des syndicats

En 2014, le gouvernement kazakh s’est résolument attaqué aux droits sociaux fondamentaux en adoptant une loi très restrictive pour les syndicats. Un délai de six mois a été accordé aux organisations syndicales pour se mettre en conformité avec les exigences de la nouvelle loi, mais la complexité de la procédure et la mauvaise volonté de l’administration les ont empêchées de respecter ce délai. Le procès qui leur a alors été intenté a abouti, au début du mois de janvier, à l’interdiction de plusieurs syndicats. Continue reading →

Le syndicat Unite Here porte plainte contre Natixis auprès du PCN

Le 24 mai 2016, une employée de ménage du Westin Long Beach Hotel de Los Angeles est intervenue lors de l’assemblée générale de la banque française Natixis afin de demander à la direction du groupe de dialoguer avec elle en ce qui concernait son droit de s’organiser en syndicat. Le fonds de pension (Utah Retirement Systems), qui détient 95 % des parts de l’hôtel, a en effet délégué son autorité à AEW Capital Management, une société spécialisée dans la gestion d’actifs immobiliers, affiliée à Natixis Continue reading →

La CSI porte plainte auprès de l’OIT contre le Bangladesh pour violation de la liberté syndicale

Le 24 avril 2013, un immeuble abritant plusieurs ateliers de confection s’était effondré au Bangladesh (le Rana Plaza) provoquant la mort de plus de 1 100 personnes. Parmi les mesures urgentes préconisées par les syndicats, les associations et même les donneurs d’ordre figurait le renforcement du mouvement syndical. Or, la Confédération syndicale internationale (CSI) constate une vive obstruction de la part du gouvernement (75 % des demandes d’enregistrement de syndicats ont été rejetées en 2015 sous de faux motifs) et l’inaction des autorités face aux violations des droits syndicaux. Aussi a-t-elle porté plainte auprès de l’Organisation internationale du travail.

Des Américains viennent faire campagne en France pour créer un syndicat dans leur usine au Mississipi

Cela fait cinq ans que l’UAW (United Auto Workers) œuvre en faveur de la création d’un syndicat dans l’usine Nissan de Canton (Mississipi), qui emploie quelque 6 000 salariés. Aux Etats-Unis, pour qu’un syndicat puisse ouvrir une section syndicale dans un site, il faut qu’il recueille la majorité des voix lors d’élections organisées en interne par le National Labor Relations Board. Et pour que des élections soient organisées, il faut que 30 % des salariés se déclarent au préalable favorables à cette initiative. Or depuis plusieurs années, les salariés de Nissan dénoncent les menaces et les campagnes d’intimidation de la part de la direction pour Continue reading →

En Corée du Sud, les étrangers en situation irrégulière ont désormais le droit de se syndiquer

Les flux migratoires entre les Etats ou à l’intérieur des frontières, qu’ils soient volontaires ou qu’ils résultent de facteurs externes comme les conflits, la répression, les phénomènes naturels ou la pauvreté, constituent un phénomène qui s’amplifie. Dans un grand nombre de cas, les populations concernées sont dépourvues de documents officiels, ce qui les rend très vulnérables, notamment vis-à-vis de leurs employeurs. Le 25 juin, la Cour suprême de Corée a légalisé le syndicat Seoul-Gyeonggi-Incheon, composé de travailleurs en situation illégale, infirmant ainsi une décision du ministère du Travail. La Cour a appuyé son jugement sur le fait que le droit pour les migrants sans papiers de s’organiser en syndicat était une norme internationale.

Le Mexique pourrait enfin ratifier la convention n° 98 de l’OIT sur la négociation collective

A ce jour, 22 pays n’ont toujours pas ratifié la convention n° 98 de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur le droit d’organisation et de négociation collective, convention entrée en vigueur en juillet 1951. Parmi ces pays, on trouve les Etats-Unis, la Chine, la plupart des pays du Golfe persique, mais aussi le Mexique. Récemment, le secrétaire mexicain du Travail et de la Sécurité sociale s’est engagé à ratifier cette convention et à promouvoir des négociations syndicales effectives à l’issue d’entretiens avec des organisations syndicales internationales. Ces dernières ont salué cette décision en indiquant qu’il s’agissait d’un premier Continue reading →

Des enseignes de mode font pression pour la liberté syndicale auprès d’un sous-traitant bangladais

A la fin du mois de novembre dernier, des enregistrements vidéo ont montré des dirigeantes syndicales molestées par des hommes de main devant deux usines basées à Chittagong (Bangladesh) et appartenant au groupe de confection bangladais Azim (24 usines employant 27 000 personnes). Ces films ont incité plusieurs entreprises de vêtements à interroger la direction du groupe sur le respect du droit syndical sur ses sites. Celle-ci niant toute implication dans l’organisation de ces agressions, plusieurs donneurs d’ordre ont commandité des enquêtes approfondies. Ces dernières ont conclu qu’il y avait bien, dans ces usines, des actes de violence Continue reading →

La Confédération syndicale internationale (CSI) fixe ses priorités pour 2015

La CSI a fixé les grands axes de son action en 2015 lors de sa réunion annuelle, qui s’est terminée le 18 décembre dernier. Il s’agit de lutter contre l’exploitation dans les chaînes d’approvisionnement et contre l’esclavage moderne, et de pousser les Etats et les entreprises à assumer leurs responsabilités face au changement climatique. La Confédération entend également poursuivre son engagement en faveur du droit de grève avec une action mondiale prévue le 18 février. Elle alerte aussi sur la montée des sentiments nationalistes qui, couplés Continue reading →

Appel à la grève générale chez l’indonésien Asia Pulp & Paper

L’association écologiste Greenpeace a mené durant plusieurs années des campagnes d’opinion demandant au géant indonésien du papier, Asia Pulp & Paper (APP), de mettre en place une politique industrielle respectueuse des espaces forestiers. Il y a près d’un an, la société avait déclaré qu’à partir de 2015, elle n’utiliserait plus que des fibres en provenance de plantations et elle avait remercié Greenpeace pour son action qui l’avait aidée à revoir sa stratégie. Cette fois, c’est le syndicat indonésien Pindo Deli SPKPD qui a interpellé Continue reading →