Category Archives: Esclavage moderne

Chaîne d’approvisionnement, travail forcé, TIC, mines

Alors que la pandémie de coronavirus poursuit sa propagation à travers le monde, désormais surtout dans les pays en développement, les ONG et les organisations syndicales continuent à lancer des alertes sur les conditions de travail dans certains secteurs d’activité. Le 11 juin, plusieurs organisations ont ainsi adressé aux entreprises intervenant dans les mines de cobalt et de cuivre en République démocratique du Congo une lettre les informant du fait que sur certains sites, les ouvriers avaient été contraints de rester confinés sur place dans des conditions sanitaires déplorables et/ou qu’ils n’avaient pas eu à leur disposition les équipements de protection adaptés à la situation sanitaire. De son côté, l’association KnowTheChain a publié le 8 juin dernier une nouvelle étude comparant les politiques de quarante-neuf sociétés du secteur des technologies de l’information et de la communication en matière de lutte contre le travail forcé dans la chaîne d’approvisionnement. Il en ressort une note moyenne médiocre de 30 sur 100.

Travail forcé, Chine

Dans une lettre adressée au gouvernement britannique, le Congrès mondial ouïgour (WUC) et le Global Legal Action Network (GLAN) ont déclaré qu’il y avait « des preuves accablantes » que les Ouïgours étaient victimes de travail forcé dans l’industrie cotonnière chinoise (plus de 80 % du coton chinois provient du Xinjiang, une région du nord-ouest qui abrite quelque onze millions de Ouïgours). Ils ont exhorté Continue reading →

En Thaïlande, la loi contre le trafic d’êtres humains s’améliore, pas les pratiques

A la suite de graves accusations survenues dans le secteur de la pêche en 2014 et 2015, la Thaïlande avait été reléguée dans la dernière catégorie du rapport du Département d’Etat américain sur le trafic d’êtres humains (Tier 3). De son côté, l’Union européenne avait menacé le pays de sanctions économiques. La Thaïlande a ensuite modifié sa législation, notamment en la mettant en conformité avec le Protocole Continue reading →

Esclavage moderne, Ethiopie

Dans les pays pauvres, des milliers d’agences spécialisées dans le recrutement de candidats à l’expatriation fournissent une main-d’œuvre bon marché à certains pays, notamment situés dans le Golfe, où elle est souvent exploitée, parfois réduite en esclavage chez des particuliers (en tant que domestique) ou sur des chantiers de construction. En Ethiopie, en vertu d’une nouvelle loi qui devrait entrer Continue reading →

Travail forcé dans les champs de coton ouzbeks : la situation s’améliore, mais il faut continuer

Devant le scandale, révélé en 2013, du recrutement forcé et institutionnalisé d’enfants et de membres des corps médical et enseignant pour la cueillette du coton en Ouzbékistan (IE n° 180), les autorités du pays avaient décidé, en septembre 2017, d’engager les mesures nécessaires pour y mettre fin (voir IE). Le 5 février, l’Organisation internationale du travail (OIT) a publié un rapport qui montre Continue reading →

Esclavage moderne

Les 193 pays membres des Nations unies ont abrogé les lois accordant à une personne un droit de propriété sur une autre. Pourtant, cela n’empêche pas l’existence de millions de cas à travers le monde, cas qui relèvent de la terminologie d’« esclavage moderne » : esclavage, servitude, pratiques analogues à l’esclavage, travail forcé, trafic d’êtres humains. Le 12 février, le Rights Lab de l’université Continue reading →

L’entreprise G4S exclue de l’univers d’investissement du fonds souverain norvégien

L’entreprise britannique G4S est le leader mondial dans le domaine de la sécurité. Elle est régulièrement citée dans des affaires liées à des atteintes aux droits humains de certains groupes de population (voir IE). Dans ce secteur d’activité, les salariés sont également parfois soumis à des conditions de travail particulières (interventions dans des zones à risque, travail de nuit ou en extérieur, etc.) qui peuvent aussi générer des violations des droits sociaux fondamentaux et exposer les donneurs d’ordre de leurs employeurs sur un plan juridique. Le Conseil d’éthique du fonds souverain norvégien a annoncé le 14 novembre qu’il avait inscrit G4S sur sa liste noire Continue reading →

Soupçons de travail forcé pour les articles en provenance du Xinjiang (Chine)

Le 16 novembre, le New York Times a publié des extraits de 403 pages de documents internes soustraits aux instances dirigeantes chinoises. La fuite confirme la dure répression du régime à l’égard de la minorité musulmane ouïgoure basée dans la région du Xinjiang et décrit quelques-unes des méthodes utilisées ou préconisées. On apprend également que le président chinois Xi Jinping avait appelé dès 2014 à Continue reading →

Une société de gestion britannique veut plus d’engagement contre l’esclavage moderne

Depuis 2015, le Modern Slavery Act oblige les sociétés britanniques dont le chiffre d’affaire est supérieur à 36 millions de livres à publier une déclaration annuelle dans laquelle elles précisent les mesures adoptées pour garantir l’absence d’esclavage moderne et de traite des êtres humains dans leur entreprise et leur chaîne d’approvisionnement. Si aucune mesure n’a été engagée, elles doivent Continue reading →

Le trafic de main-d’œuvre : une pratique à surveiller de près, même en France

Le secteur agricole est propice à l’exploitation des personnes vulnérables, y compris dans les pays développés. Le 17 septembre, la police française a procédé à l’interpellation de trois personnes d’origine bulgare et d’un Français. Ils sont soupçonnés d’avoir organisé un trafic d’êtres humains entre la Bulgarie et la France. Selon les premiers éléments de l’enquête, une agence d’intérim fictive recrutait en Bulgarie Continue reading →

La Colombie veut mieux combattre l’esclavage moderne

La crise politique, économique et sociale n’en finit pas au Venezuela. Selon l’ONU, elle aurait déjà poussé plus de 3,4 millions de personnes à fuir le pays, soit plus de 10 % de la population. Sur ces 3,4 millions de personnes, près de 38 % (soit 1,3 million environ) se seraient réfugiées en Colombie. Or, dans toutes les zones proches des mouvements de migration, les réfugiés sont très exposés au travail forcé et à l’exploitation. Aussi la Colombie a-t-elle annoncé le 31 juillet Continue reading →

Esclave moderne

Le Business Human Rights Resource Center (BHRRC) a étudié la politique de trente-cinq entreprises mondiales au regard du risque d’exploitation et d’esclavage moderne dans leur chaîne d’approvisionnement en thon. Selon l’étude, 80 % de ces entreprises ne maîtrisent pas leurs approvisionnements ou n’ont pas répondu à l’enquête. Parmi elles figure le groupe français Carrefour.

Pêche

La Thaïlande fait partie des principaux producteurs et exportateurs mondiaux de produits de la mer. Depuis cinq ans, le pays est aussi attentivement surveillé par la communauté internationale en raison des conditions effroyables que ses flottes de pêche réservent à certains marins migrants (parfois vendus comme esclaves à des capitaines de navire) ou thaïlandais (voir IE). Le 22 mai, le pays a adopté une nouvelle législation visant à protéger les travailleurs de cette industrie. Continue reading →

Nestlé et Danone dans le collimateur des autorités brésiliennes pour des cas d’esclavage

Pour une entreprise, externaliser ses activités amont permet de faire appel à des sociétés spécialisées sur des segments d’activité, d’agir sur les prix et d’être plus flexible. Mais, avec l’explosion des réseaux d’approvisionnement enregistrée depuis quelques décennies, le contrôle de la qualité des produits s’avère difficile et onéreux. Si la qualité matérielle peut, plus ou moins, être vérifiée sur pièce, il n’en va pas de même Continue reading →

L’Union européenne lève ses menaces de sanctions sur la pêche thaïlandaise

A la suite de plusieurs enquêtes réalisées dans les milieux de la pêche thaïlandaise en 2014 et 2015, les Etats-Unis, puis l’Union européenne, ont engagé des mesures pour inciter la Thaïlande à prendre des dispositions permettant d’améliorer les situations observées (voir IE). En 2015, l’Europe avait notamment demandé aux autorités du pays d’améliorer la règlementation encadrant le secteur de la pêche – dont les pratiques mettaient en danger les stocks de poissons, favorisaient des conditions de Continue reading →

Un ouvrier nord-coréen poursuit un constructeur naval néerlandais pour abus en matière de travail

Les situations assimilées à de l’esclavage perdurent à travers le monde, y compris dans les chaînes de valeur des grandes entreprises. Certains pays ont instauré une législation pour lutter contre ces pratiques, comme le Royaume-Uni, ou envisagent d’en introduire une. Le 8 novembre, la fondation Thomson Reuters a révélé qu’un ouvrier nord-coréen travaillant en Pologne avait déposé une plainte aux Pays-Bas contre une société de construction navale néerlandaise dont le nom n’a pas été révélé pour Continue reading →

Esclavage moderne : les entreprises britanniques peuvent faire beaucoup mieux

Le Modern Slavery Act, une loi britannique datant de 2015, exige des sociétés réalisant plus de 36 millions de livres sterling de chiffre d’affaires (soit 19 000 entreprises environ) qu’elles produisent un rapport annuel décrivant les initiatives qu’elles ont engagées pour identifier et mettre un terme aux situations de travail forcé dans leur chaîne d’approvisionnement. Dans ce cadre, l’association allemande Development International a publié le 23 octobre un Continue reading →

Une analyse des politiques des sociétés de l’alimentation en matière de lutte contre le travail forcé

Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), quelque 25 millions de personnes dans le monde se trouvaient en situation de travail forcé en 2016. De fait, de nombreux secteurs sont touchés par ce fléau, notamment celui de l’agroalimentaire (plantations de thé, de cacao ou autres cultures situées dans les zones de flux migratoire, etc.). L’association américaine KnowTheChain a analysé 38 entreprises en lien avec l’alimentation et les boissons afin d’examiner leurs politiques de lutte contre Continue reading →

Un film dénonce l’esclavage sur les bateaux thaïlandais au Festival international du film de Toronto

En juin 2014, le journal The Guardian publiait un reportage sur les conditions dramatiques dans lesquelles des travailleurs migrants étaient employés sur certains bateaux de pêche thaïlandais, conditions qui pouvaient être assimilées à de l’esclavage. Depuis, les réactions se sont multipliées à travers le monde, qu’il s’agisse des gouvernements, des consommateurs, des associations ou des investisseurs, pour demander au gouvernement thaïlandais de mettre un terme à ces agissements ou aux entreprises Continue reading →

Le Qatar réforme sa législation sur les travailleurs migrants

Depuis la désignation du Qatar, en décembre 2010, comme pays hôte de la prochaine coupe du monde de football, ONG et syndicats n’ont eu de cesse de dénoncer les conditions dans lesquelles sont employés les quelque 2 millions de travailleurs migrants présents dans le pays. Le système de la kafala est particulièrement visé. Il lie les salariés à leur employeur pour la durée de leur contrat, leur interdisant de quitter cet emploi sans sa permission. Combiné à des conditions de travail parfois épouvantables, Continue reading →