Category Archives: Rémunération dirigeants

Ford : bénéfices et effectifs en baisse, rémunération en hausse pour le directeur général

Ford a annoncé le 15 mars qu’il réduirait ses effectifs en Allemagne de plus de 5 000 salariés et au Royaume-Uni d’un nombre encore indéterminé de salariés. Cette déclaration confirme les annonces faites à la fin de 2018 et au début de 2019 sur la mise en place d’un grand plan de restructuration visant à économiser 11 milliards de dollars au niveau mondial. Ce plan touchera surtout l’Europe, mais aussi le Brésil et la Chine. En France, la fermeture de l’usine de Blanquefort en Gironde a été Continue reading →

Les bonus des dirigeants des compagnies pétrolières favorisent la croissance des énergies fossiles

Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, des coalitions d’investisseurs financiers commencent à demander aux sociétés pétrolières d’intégrer dans le bonus de leurs dirigeants des incitations financières liées à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais dans une étude récente, l’association Carbon Tracker montre qu’en pratique, les sociétés continuent à privilégier, dans la part variable de leurs dirigeants, l’augmentation de la production d’hydrocarbures et/ou le niveau des réserves. En Continue reading →

Rémunérations

La dix-neuvième édition du rapport de la société Proxinvest sur la rémunération des présidents exécutifs des sociétés cotées françaises conclut à une augmentation de 10 % de la rémunération totale des présidents exécutifs du SBF 120 (3,8 millions d’euros) et à une progression de 14 % de celles des présidents exécutifs du CAC 40 (5,1 millions d’euros), une hausse jugée injustifiée par le cabinet.

Les actionnaires de Shell expriment leur mécontentement global en contestant la rémunération du DG

Considérant que les engagements affichés par Shell étaient insuffisants au regard des enjeux liés au dérèglement climatique, des actionnaires avaient déposé, il y a quelques semaines, un projet de résolution en vue de l’assemblée générale de la compagnie anglo-néerlandaise, demandant à cette dernière d’être plus transparente et plus ambitieuse sur cette question (IE n° 278). Mais quelques jours plus tard, le 18 mai, soixante investisseurs gérant près de 10 500 milliards de dollars d’actifs, ont publié une lettre ouverte Continue reading →

Les entreprises britanniques bientôt obligées de publier leur ratio d’équité

Selon le Financial Times, le gouvernement britannique devrait bientôt introduire une loi obligeant les plus grandes sociétés privées du pays à publier le rapport entre la rémunération médiane des salariés et celle du directeur général. Cette loi s’inspirera de celle adoptée en 2015 par les Etats-Unis (pay ratios, ratios d’équité) et qui s’applique pour la première fois cette année après avoir été longtemps combattue par les organisations représentant les intérêts du monde des affaires. Les arguments de ces Continue reading →

Le lien entre la rémunération des dirigeants et le prix des médicaments sous surveillance

L’augmentation du prix des médicaments a été un important sujet de controverse aux Etats-Unis et dans bon nombre de pays au cours des dernières années. Aussi l’association américaine ICCR – qui réunit notamment des congrégations religieuses soucieuses de placer leurs actifs financiers selon des critères éthiques, sociaux et environnementaux – s’interroge-t-elle depuis longtemps sur la structure de l’élaboration des prix des médicaments. Sans succès jusqu’à présent. Mais lors des prochaines assemblées générales de plusieurs laboratoires (AbbVie, Continue reading →

Les investisseurs britanniques ciblent les administrateurs sur les rémunérations excessives

La saison des assemblées générales va débuter dans deux mois et la question de la rémunération des dirigeants figurera encore parmi les principaux sujets de préoccupation. La PLSA britannique (Pensions and Lifetime Saving Association) revendique son appui à 1 300 fonds de pension qui couvrent plus de 20 millions de personnes et gèrent 1 000 milliards de livres d’actifs. A l’occasion de la publication, le 28 janvier dernier, de sa revue sur les votes lors des assemblées des sociétés britanniques depuis 2013, la PLSA a apporté Continue reading →

Le Crédit Suisse réduit de 40 % la part variable de ses dirigeants : insuffisant pour les spécialistes

A la suite des critiques formulées par plusieurs investisseurs et par des organismes spécialisés dans l’analyse de la gouvernance des sociétés, le Crédit Suisse a décidé de réduire de près de 40 % la rémunération variable des douze membres de sa direction générale pour l’année 2016 et de la ramener à 48 millions de francs suisses (45 millions d’euros). Cependant, au vu des résultats des deux dernières années (pertes de 3 milliards de francs suisses en 2015 et de 2,7 milliards en 2016), la fondation suisse Continue reading →

Le fonds souverain norvégien s’immisce dans le débat sur la rémunération des dirigeants

En début d’année, BlackRock, la plus grande société de gestion mondiale, exprimait son intention de ne pas approuver les augmentations de rémunération des dirigeants excédant celles des autres salariés de l’entreprise. Cette fois, c’est au tour du fonds souverain norvégien (860 milliards d’euros environ investis dans 8 985 sociétés représentant 1,3 % de la capitalisation boursière mondiale) de communiquer son avis sur les rémunérations des dirigeants des sociétés cotées (31 mars). Selon le directeur général Continue reading →

BlackRock demande qu’on freine les augmentations des rémunérations des dirigeants

Entre 1998 et 2015, la rémunération moyenne des présidents-directeurs généraux des sociétés appartenant à l’indice FTSE 100 est passée de 1 million de livres (1,16 million d’euros) à 4,3 millions, une progression qui déclenche régulièrement des contestations lors des assemblées outre-Manche. Le gouvernement britannique a introduit, en 2013, une réforme visant à renforcer le contrôle des actionnaires en rendant obligatoire et contraignant un vote des actionnaires sur la politique de rémunération Continue reading →

Une troisième présidence de groupe pour Carlos Ghosn et un troisième salaire

Pour la première fois en France, lors de l’assemblée générale de Renault qui s’est déroulée à Paris le 29 avril 2016, la rémunération d’un dirigeant d’une grande entreprise française cotée n’a pas été approuvée par ses actionnaires. Outre le manque de transparence des informations transmises aux actionnaires, ces derniers ont jugé d’une part, que cette rémunération était exagérée et, d’autre part, que le cumul de fonctions de Carlos Ghosn (à la fois président de Renault et de Nissan) pouvait susciter le doute sur sa capacité à défendre Continue reading →

Rémunération des dirigeants : la fronde des actionnaires s’amplifie, mais n’est-il pas trop tard ?

En France, la première partie de la saison des assemblées générales (AG) a été marquée par le rejet de la rémunération du président-directeur général de Renault, Carlos Ghosn, lors de l’AG de la société le 29 avril. Un vote consultatif. Le conseil d’administration a pris acte de l’avis des actionnaires, mais il a validé le salaire de 7,2 millions d’euros. Le 4 mai, c’était au tour des actionnaires de Sanofi de s’insurger contre la rémunération du patron du groupe (16,7 millions), mais avec 37 % des voix seulement, l’Etat français n’étant pas actionnaire de la société (alors qu’il détient une part substantielle des droits de vote de Renault). Continue reading →

La rémunération de Carlos Tavares met-elle en danger l’indispensable cohésion sociale de PSA ?

Président du directoire de Peugeot SA depuis le 31 mars 2014, Carlos Tavares n’est pas le mieux payé des patrons français. Il est encore loin de son homologue chez Renault, Carlos Ghosn – dont il a quitté l’équipe dirigeante en 2013 et qui pointe à 7,3 millions d’euros, sans compter son traitement chez Nissan – et plus loin encore de certains de ses homologues dans d’autres pays. Cela étant, le doublement de ses émoluments entre 2014 et 2015 (qui atteignent 5,2 millions d’euros) n’est pas passé inaperçu. Plusieurs paramètres peuvent Continue reading →

Ethos publie ses lignes directrices pour les votes en assemblée de 2014

La Fondation Ethos, qui regroupe 140 caisses de pension et institutions d’utilité publique suisses, a publié son étude annuelle sur les rémunérations octroyées aux dirigeants des 100 plus grandes sociétés cotées sur le marché suisse. Celle-ci montre que la rémunération moyenne des présidents de conseil d’administration non exécutifs s’est élevée en 2012 à 1 109 906 francs suisses (0,9 million d’euros, en augmentation de 3 % par rapport à 2011) et celle des membres de la direction générale Continue reading →

Les syndicats de Safran demandent à l’Etat actionnaire de refuser le plan de retraites chapeaux de la société

Le conseil d’administration de Safran a décidé d’instaurer un régime de retraite supplémentaire à prestations définies au bénéfice des cadres hors statut de la société, soit environ 380 personnes. Les syndicats de la société ont adressé une lettre au ministre de l’Economie et des Finances français, Pierre Moscovici, et au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dans laquelle ils expriment leur désaccord et demandent à l’Etat français – qui détient 29 % des droits de vote de la société et dispose de quatre Continue reading →

Fidelity veut aligner les rémunérations des dirigeants sur les performances à long terme

La société de gestion d’actifs pour compte de tiers Fidelity (190 milliards d’euros d’actifs sous gestion) est l’un des premiers actionnaires des grandes entreprises européennes. Elle a annoncé le 23 septembre que dès l’an prochain, elle voterait contre les plans de rémunération des dirigeants de société n’obligeant pas les bénéficiaires desdits plans à conserver plus de trois ans les actions octroyées. Fidelity souhaite en outre que d’ici à 2015, les plans intègrent une durée de détention minimale de cinq ans, afin de réduire la tentation Continue reading →

La SEC propose de comparer la rémunération des dirigeants à celle des salariés

L’organisme américain de régulation des marchés financiers, la SEC (Securities and Exchange Commission) a proposé, le 18 septembre, un amendement à l’article 402 de la Regulation S-K (les règles qui régissent notamment le contenu des documents des entreprises cotées requis par la SEC). Cet amendement, s’il est promulgué après la période de consultation de soixante jours en cours depuis le 18 septembre, imposera aux émetteurs enregistrés sur le marché américain (en dehors des entreprises étrangères et des plus petites entreprises) Continue reading →

Les résultats de 38 % des dirigeants américains les mieux payés étaient mauvais

Moins intense qu’en 2012, la contestation portant sur les rémunérations des dirigeants des grandes entreprises n’en continue pas moins d’alimenter les milieux financiers et la société. L’Institute for Policy Studies (IPS), un laboratoire d’idées basé à Washington, a ainsi publié à la fin du mois d’août une étude évaluant les performances de 241 dirigeants d’entreprise américains classés parmi les patrons les mieux payés aux Etats-Unis au cours des vingt-cinq dernières années. Le document montre clairement que 8 % d’entre eux ont été “ remerciés ” Continue reading →

Rémunération des dirigeants : présentation du nouveau code de gouvernement d’entreprise Afep-Medef

Les présidents de l’Afep et du Medef ont présenté au président français François Hollande le nouveau code éthique Afep-Medef censé, entre autres, encadrer les pratiques des entreprises en termes de rémunération des dirigeants. Ce code suggère aux entreprises qui l’adopteront de proposer aux actionnaires de se prononcer au cours de leur assemblée générale annuelle sur le montant de la rémunération de chaque mandataire social dans le cadre d’un vote consultatif (say on pay). En cas de vote négatif, le conseil devra indiquer Continue reading →

Rémunérations des dirigeants : de timides avancées

A la suite de la fronde observée lors des assemblées générales des actionnaires en 2012 – les rémunérations de certains dirigeants ayant été jugées excessives en cette période de crise et de contraction du pouvoir d’achat –, des observateurs, comme le Financial Times, constatent cette année une anticipation de la part des grandes entreprises pour modérer, voire réduire, les rémunérations accordées à leurs dirigeants. Le quotidien britannique mentionne notamment les noms de Banco Santander, Deutsche Bank, UBS, Raiffeisen Bank International Continue reading →