Category Archives: G-H

Corruption

C’est à la suite d’une alerte lancée par l’association suisse Public Eye en décembre 2017 que la Confédération suisse vient d’ouvrir une procédure pénale contre Glencore International pour des faits présumés de corruption dans le cadre d’un achat de participations dans des mines de cuivre et de cobalt en République démocratique du Congo.

Les banques européennes sont impliquées dans la déforestation de l’Amazonie

L’élevage du bétail, en particulier l’élevage bovin, est devenu l’un des principaux facteurs de la destruction de la forêt amazonienne, l’un des poumons de la planète. Trois des principaux producteurs mondiaux de viande sont brésiliens : Marfrig, Minerva, JBS. Le quotidien The Guardian, l’organisation britannique Bureau of Investigative Journalism et le projet Unearthed ont réalisé une recherche Continue reading →

Google renonce à développer l’intelligence artificielle au service de l’industrie pétro-gazière

L’association écologiste Greenpeace USA a publié le 19 mai un rapport qui met en évidence les services que les géants du secteur des nouvelles technologies (Microsoft, Google, Amazon) mettent à la disposition des entreprises pétro-gazières afin qu’elles développent leurs activités dans le domaine de l’exploration et de l’extraction d’énergies fossiles. La question est ici clairement posée : peut-on se Continue reading →

Finance, exclusion

Le plus important fonds souverain au monde (le Government Pension Fund Global norvégien) a ajouté, le 13 mai dernier, douze nouvelles entreprises à sa liste des sociétés exclues de son univers d’investissement. Cette décision concerne : Sasol (Afrique du Sud), RWE (Allemagne), Glencore (Royaume-Uni, Suisse), AGL Energy (Australie), Anglo American (Royaume-Uni) pour leur Continue reading →

Transparence, distribution

La fondation Fashion Revolution a publié son cinquième rapport. Elle y évalue la transparence des politiques, processus et résultats sociaux et environnementaux au sein des opérations et chaînes d’approvisionnement des grandes sociétés impliquées dans la commercialisation de produits de la mode. H&M, C&A, Adidas/Reebok, Esprit, Marks & Spencer et Patagonia sont les marques les plus Continue reading →

Les marques d’habillement vont-elles soutenir sérieusement les salariés de leurs sous-traitants ?

En Asie du Sud et du Sud-Est, la crise sanitaire frappe de plein fouet l’industrie de l’habillement. Des grandes marques ont annulé leurs commandes, y compris celles dont les articles avaient déjà été produits (IE n° 320), ce qui met en danger des milliers de petites entreprises et des centaines de milliers d’emplois. Les décisions brusques et confuses des gouvernements locaux ont aggravé la situation. Ainsi, les Continue reading →

Droits humains, justice, RDC

Le 15 décembre 2019, plusieurs personnes originaires de République démocratique du Congo (RDC) ont porté plainte contre cinq sociétés américaines (Apple, Google, Dell, Microsoft, Tesla) en raison de leurs approvisionnements en cobalt à travers une filière impliquée dans de graves violations des droits humains en RDC (IE n° 314). Pour construire le dossier, le cabinet d’avocats IRAdvocates avait Continue reading →

Cinq entreprises américaines citées à comparaître pour travaux forcés d’enfants en RDC

Avec le développement des véhicules électriques, smartphones et autres appareils nécessitant un stockage d’énergie, le cobalt est devenu une denrée très convoitée. Mais il suscite aussi la polémique en raison des conditions de travail déplorables entourant son extraction, en particulier dans certaines mines de République démocratique du Congo (RDC), un pays qui concentre la moitié des réserves mondiales Continue reading →

Des entreprises poursuivies pour avoir financé des organisations terroristes en Afghanistan

Une action en justice a été engagée le 27 décembre 2019 devant un tribunal fédéral de Washington D.C. contre huit sociétés multinationales opérant en Afghanistan. Ce recours a été déposé au nom de 385 citoyens américains, parmi lesquels plusieurs dizaines d’anciens combattants et les membres de 127 familles dont les proches ont été tués ou gravement blessés en Afghanistan. La société britannique Continue reading →

Corruption

La société de négoce de matières premières anglo-suisse Glencore PLC a annoncé, le 5 décembre, qu’une enquête pour de possibles faits de corruption avait été ouverte à son encontre par le Serious Fraud Office (l’autorité britannique chargée de la délinquance financière). L’annonce a provoqué une baisse de 9 % du titre sur le London Stock Exchange (LSE). En juillet 2018, Glencore Ltd, une filiale Continue reading →

L’entreprise G4S exclue de l’univers d’investissement du fonds souverain norvégien

L’entreprise britannique G4S est le leader mondial dans le domaine de la sécurité. Elle est régulièrement citée dans des affaires liées à des atteintes aux droits humains de certains groupes de population (voir IE). Dans ce secteur d’activité, les salariés sont également parfois soumis à des conditions de travail particulières (interventions dans des zones à risque, travail de nuit ou en extérieur, etc.) qui peuvent aussi générer des violations des droits sociaux fondamentaux et exposer les donneurs d’ordre de leurs employeurs sur un plan juridique. Le Conseil d’éthique du fonds souverain norvégien a annoncé le 14 novembre qu’il avait inscrit G4S sur sa liste noire Continue reading →

Soupçons de travail forcé pour les articles en provenance du Xinjiang (Chine)

Le 16 novembre, le New York Times a publié des extraits de 403 pages de documents internes soustraits aux instances dirigeantes chinoises. La fuite confirme la dure répression du régime à l’égard de la minorité musulmane ouïgoure basée dans la région du Xinjiang et décrit quelques-unes des méthodes utilisées ou préconisées. On apprend également que le président chinois Xi Jinping avait appelé dès 2014 à Continue reading →

Engagement interne

Les salariés de Google sont décidément de véritables « activistes intérieurs ». Au cours des derniers mois, ils sont intervenus dans le cadre de leur travail pour soutenir de nombreuses causes (demande de retrait d’un projet militaire, lutte contre la cyberdépendance, soutien à la création d’un syndicat chez un fournisseur du groupe…) (voir IE). Dans une lettre ouverte adressée le 4 novembre à Ruth Porat, Continue reading →

L’industrie automobile divisée face à la politique anti-climat de Donald Trump

Sous l’administration Obama, la Californie s’était engagée dans une démarche visant à imposer l’une des normes les plus ambitieuses au monde en matière de réduction des rejets de dioxyde de carbone des véhicules. Cette position a rapidement et profondément agacé Donald Trump (IE n° 278). Et le 18 septembre dernier, celui-ci a annoncé que son administration allait, dès le Continue reading →

L’introduction en Bourse de Saudi Aramco va tester l’appétit des investisseurs pour les énergies fossiles

En avril 2016, le prince héritier du royaume d’Arabie saoudite avait officiellement annoncé qu’il allait faire du fonds souverain du pays le plus important du monde et que celui-ci serait alimenté grâce à la cession d’actifs pétroliers, et notamment l’introduction en Bourse d’une partie des actions de la plus grande société pétrolière mondiale, Saudi Aramco (IE n° 234). Portant sur 2 à 5 % des titres (valorisés entre 40 et 100 milliards de dollars), cette introduction devait être la plus importante jamais réalisée dans le monde. Elle constituait, pour les banques agréées pour l’organiser, un marché juteux estimé à 450 millions de dollars.

Mais le 4 octobre, le prince Mohamed ben Salman a une nouvelle fois repoussé la date d’introduction en précisant qu’elle devrait finalement avoir lieu à la fin de 2020 ou au début de 2021 (information remise en cause depuis par des rumeurs qui la situeraient dès décembre de cette année). Officiellement, ce report serait dû aux discussions relatives à une prise de participation de Saudi Aramco dans la société pétrochimique Sabic. Mais il pourrait également résulter de la faiblesse actuelle des cours du pétrole brut.

Parallèlement, le 17 octobre, dix grandes ONG ont adressé une lettre aux dirigeants de sept des neuf banques choisies pour organiser l’opération : Bank of America, Citigroup, Crédit Suisse, Goldman Sachs, HSBC, JPMorgan Chase, Morgan Stanley. Les deux banques absentes de la liste sont des banques saoudiennes. Les associations mettent en garde les établissements financiers sur le rôle qu’ils joueront dans la mise sur le marché d’actions de la plus importante société émettrice de GES de la planète. Non seulement cette introduction participera à la stratégie du royaume – qui consiste à augmenter sa production de pétrole –, mais elle lui permettra aussi de doubler sa capacité de raffinage et de poursuivre sa diversification dans le gaz et la pétrochimie. Les ONG ajoutent que cette opération ternira encore davantage l’image des banques impliquées, qui figurent déjà toutes parmi les quatorze plus importantes « banques fossiles » présentes dans le monde.

Aux Etats-Unis, des travailleurs d’un sous-traitant de Google se syndiquent

Le recours à des intérimaires dans le secteur des nouvelles technologies est une pratique courante. Google n’échappe pas à la règle. Un employé ayant accès aux chiffres estimait qu’à la fin de 2018, près de la moitié des quelque 170 000 personnes qui, dans le monde, travaillaient pour Google le faisaient avec un statut de contrat temporaire, de vendeur ou de contractant (TVC). Le problème est que ces catégories de travailleurs ne bénéficient pas des mêmes droits que les salariés de Continue reading →

Déforestation, cuir, engagement

Au début de 2013, l’ONG française Envol Vert lançait sa campagne « Le cuir tanne la forêt » afin d’alerter l’opinion sur les ravages que l’industrie du cuir faisait courir à la forêt amazonienne. Elle interpellait nommément Eram, le leader français de la chaussure. Le 7 mars de la même année, Eram s’engageait à ne plus utiliser, d’ici à 2015, de cuir faisant peser sur l’Amazonie un risque Continue reading →

Google condamné pour non-respect de la vie privée des enfants sur YouTube

La Federal Trade Commission (FTC, l’autorité américaine en charge de la concurrence) a annoncé le 4 septembre dernier que Google et sa filiale YouTube allaient devoir payer une amende de 170 millions de dollars (136 millions à la FTC et 34 millions à New York) pour transgression de la loi sur la protection de la vie privée des enfants en ligne. Cette sanction fait suite à une plainte déposée par vingt-trois associations américaines Continue reading →

Google veut encadrer les débats de société chez ses employés

Alphabet (société mère de Google) a la réputation de produire en interne des débats de société plutôt ouverts. En juin 2018, à la suite de la « fronde » de plusieurs milliers de salariés, Google a ainsi déclaré qu’il ne reconduirait pas après 2019 le « projet Maven », qui devait aider le ministère américain de la Défense à mettre au point un système d’algorithmes pour interpréter, grâce à l’intelligence artificielle, les images collectées Continue reading →

Implication

L’adoption officielle de messages sur des sujets de société par les entreprises est un phénomène qui monte en puissance. Ces initiatives peuvent être considérées comme des actes opportunistes. Mais elles peuvent aussi souligner la « personnalité » de l’entreprise et la rapprocher de la société, à tout le moins des communautés sensibles au message. Le 12 septembre, les patrons de 145 entreprises ont adressé une lettre aux membres du Sénat Continue reading →