Category Archives: Société générale

Banques, climat

Le World Resources Institute (WRI) a publié le 3 octobre les résultats de son analyse des engagements en matière de financement durable de cinquante des plus grandes banques mondiales privées. Ces résultats ont été obtenus grâce à son outil, Green Targets. L’organisation indique que seule la moitié des établissements avait pris de tels engagements à la fin de juillet (les vingt-trois figurant Continue reading →

Sodexo souscrit une ligne de crédit indexée sur sa lutte contre le gaspillage alimentaire

Le groupe de restauration collective Sodexo a annoncé le 24 septembre qu’il avait renouvelé une ligne de crédit syndiqué de 1,3 milliard d’euros en remplacement de celle signée en juillet 2015 (1,2 milliard d’euros). Ce crédit a pour particularité d’être indexé sur la performance du groupe français en matière de lutte contre le gaspillage Continue reading →

Pierre blanche

Avec le lancement, en décembre 2005, de sa campagne Banques françaises : épargnez le climat, l’association écologique Les Amis de la Terre France avait commencé à interpeller explicitement les principaux acteurs du financement de l’économie française sur leur contribution au dérèglement climatique. Depuis, BNP Paribas, Natixis, Crédit agricole et Société générale ont été visés par des campagnes périodiques de la part de l’ONG, qui intervient aussi régulièrement lors des assemblées Continue reading →

Deux cents sociétés mondiales classées sur la base de l’égalité F/H

Equileap est une agence néerlandaise spécialisée dans la fourniture de données sur la mixité dans les grandes entreprises cotées de vingt-trois pays développés, à destination des investisseurs financiers. Elle a publié, le 4 octobre, sa 2e étude sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans les grandes entreprises mondiales. Pour ce faire, elle a noté et classé le meilleur tiers des sociétés de sa base de données (le panel) qui en comprend 3 206, sur la base de dix-neuf groupes de critères. L’étude présente Continue reading →

La Société générale règle définitivement son litige avec la Libyan Investment Authority

En mars 2014, le fonds souverain libyen Libyan Investment Authority (LIA) avait assigné en justice la Société générale pour l’avoir conseillé dans des placements hasardeux qui avaient perdu 42 % de leur valeur et pour s’être rendue coupable de corruption. La LIA accusait la banque française d’avoir attiré les investissements libyens grâce à un système frauduleux et d’avoir versé 58,5 millions de dollars pour bénéficier de l’aide de pseudo-conseils de Leinada, une société située à Panama et dirigée Continue reading →

Les investissements bancaires dans les énergies fossiles les plus polluantes repartent à la hausse

Parmi les sources d’énergie fossile particulièrement visées par les ONG figurent les « sources fossiles extrêmes » (sables bitumineux, exploration arctique, gisements en eau ultraprofonde, exportation de gaz naturel liquéfié, mines de charbon, centrales à charbon) en raison de leurs caractéristiques particulièrement polluantes. Selon une étude réalisée par plusieurs organisations et publiée récemment, après une baisse sensible entre 2015 et 2016, les investissements bancaires dans ces secteurs sont repartis à la hausse Continue reading →

Les Amis de la Terre dénoncent le soutien de Société générale aux exportations américaines de gaz de schiste

En décembre 2017, Société générale a annoncé un renforcement de sa politique visant à combattre les conséquences des changements climatiques. Selon l’association écologiste Les Amis de la Terre, qui a publié le 5 mars un nouveau rapport sur la banque (Société générale : plein gaz sur les fossiles), ces mesures sont tout à fait insuffisantes face à l’importance des enjeux. De l’avis de l’ONG, Société générale est en effet très impliquée dans le financement et le conseil aux sociétés d’acheminement de gaz de schiste des Etats-Unis vers l’Europe. C’est Continue reading →

Détournements de fonds : les banques échappent aux sanctions. Pour combien de temps ?

Il a quelques jours, le GAFI (Groupe d’action financière) a inscrit la Guinée équatoriale sur sa liste des Etats non coopératifs en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Pour l’instant, il s’agit d’une inscription sur une « liste dormante », mais elle constitue un sérieux avertissement pour cette dictature, dirigée depuis trente-huit ans par Teodoro Obiang Nguema, en attendant l’« évaluation mutuelle du second cycle ». Parallèlement, le 27 octobre, le tribunal de grande instance Continue reading →

Les grandes banques mondiales continuent à financer les énergies fossiles les plus préoccupantes

Plusieurs associations (BankTrack, Rainforest Action Network, Sierra Club, Oil Change International) ont publié leur huitième rapport sur le financement d’énergies fossiles accordé par les grandes banques mondiales (Fossil Fuel Finance Fossil Card 2017). Le rapport a passé en revue trente-sept banques, dont BNP Paribas, BPCE, Crédit agricole et Société générale. Les associations ont analysé la politique de financement de six sous-secteurs d’activité, dont elles estiment qu’ils ont un impact particulièrement inquiétant sur le dérèglement climatique (sables Continue reading →

Assemblées générales de BNP Paribas et de Société Générale : 23 mai 2017

L’année 2017 semble être, pour les banques, l’ouverture d’une nouvelle phase où la RSE devrait être encore plus au centre des préoccupations. Lors des assemblées générales du 23 mai de Société générale et, surtout, de BNP Paribas, la question de la responsabilité sociale et environnementale dans la conduite des affaires a, en effet, été à maintes reprises soulignée comme un des éléments centraux de la « différenciation » à venir pour leur activité. Mais les acteurs de la société civile poussent de plus en plus Continue reading →

La Société générale conclut un accord pour mettre fin à un litige pour corruption présumée

Le 7 mars 2014, la Libyan Investment Authority (LIA, fonds souverain libyen) avait assigné la Société générale devant les juridictions anglaises pour des faits de corruption et réclamait à la banque une compensation de 2,1 milliards de dollars (voir IE n° 238). Le 4 mai, le groupe bancaire a annoncé qu’il avait signé un accord avec la LIA, en vertu duquel il paiera 963 millions de dollars au fonds souverain pour mettre fin au contentieux et éviter ainsi un long procès.

Philips contracte un crédit dont le taux sera révisé au vu de la performance sociétale du groupe

Le groupe néerlandais Philips a annoncé le 19 avril qu’il avait conclu un accord avec un consortium constitué de seize banques (parmi lesquelles les françaises BNP Paribas et Société générale) pour une facilité de crédit renouvelable d’un milliard d’euros. La particularité de ce prêt tient à la révision annuelle de son taux en fonction de la performance sociétale du groupe. Cette dernière sera analysée par l’agence de notation Sustainalytics. Selon Leonie Schreve, en charge de la finance responsable du groupe Continue reading →

Selon des ONG, cinq groupes financiers français participent à la colonisation des territoires palestiniens

Huit organisations, dont l’Association France Palestine Solidarité, le CCFD-Terre solidaire et la Ligue des droits de l’Homme, ont publié le 29 mars un rapport du cabinet de conseil néerlandais Profundo intitulé Les liaisons dangereuses des banques françaises avec la colonisation israélienne. Ce document dénonce la contribution de cinq groupes financiers français (BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale, BPCE et Axa) à la colonisation israélienne des territoires palestiniens à travers leurs participations Continue reading →

Le fonds souverain libyen accuse la Société générale de corruption : rendez-vous en 2017

Le 7 mars 2014, la Libyan Investment Authority (LIA, fonds souverain libyen) avait assigné la Société générale devant les juridictions anglaises pour des faits de corruption. Le jeudi 19 mai 2016, une audience préliminaire pour déterminer la date du procès s’est déroulée devant la Haute Cour de justice britannique. Celui-ci devrait se dérouler en janvier 2017. Créée en 2006 pour administrer les revenus liés aux exportations d’hydrocarbure libyen, la LIA a investi, entre 2006 et 2010, plusieurs milliards d’euros dans des produits financiers risqués sur le conseil de grandes banques occidentales, Continue reading →

Classement des entreprises les plus critiquées au plan mondial

La société britannique Sigwatch est spécialisée dans le suivi et l’analyse des activités des ONG et des activistes. Sa principale mission consiste à aider les entreprises à maîtriser leur risque global. Sigwatch a annoncé, le 31 janvier, la parution de son étude Corporations that NGOs Loved and Hated in 2015 ?, accessible sur souscription. Elle a analysé près de 6 000 campagnes menées au cours des douze derniers mois. Shell reste la société visée par le plus grand nombre de critiques, suivie par Monsanto. Parmi les vingt entreprises les plus désapprouvées au plan mondial, on relève quatre sociétés françaises : EDF (9e entreprise la plus critiquée), Continue reading →

La Société générale annonce son retrait du projet charbonnier Alpha Coal

Le 5 décembre, la Société générale a annoncé qu’elle renonçait à son mandat de conseil dans le financement du projet Alpha Coal, une immense exploitation de charbon située dans le bassin de Galilée en Australie. La banque a ainsi cédé à la mobilisation conduite par les associations Les Amis de la Terre, Attac et Bizi ! (une association basque de défense de l’environnement). Selon les opposants au projet, les conséquences seraient considérables. Il induirait en effet d’importantes émissions de gaz à effet de serre, la destruction de la riche biodiversité locale, des menaces sur la Grande Barrière de corail et la déstabilisation des communautés Continue reading →

Lancement de plusieurs initiatives pour examiner le respect des droits humains

Le respect des droits humains est l’un des critères à l’origine de l’essor des mouvements visant à développer une responsabilité élargie des entreprises. Pourtant, le développement de l’économie mondiale fait sans cesse apparaître de nouvelles violations de ces droits fondamentaux. Trois ans après la validation des Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme, l’association Banktrack, basée aux Pays-Bas, a fait un point, le 2 décembre, sur leur prise en compte par les grandes banques en étudiant les politiques et leur déploiement de celles-ci au sein de 32 établissements bancaires parmi lesquels 3 sociétés Continue reading →

Les deux tiers des sociétés financières financent encore les armes à sous-munitions

En décembre 2008, à Oslo, 94 Etats s’étaient engagés par traité à ne « jamais, en aucune circonstance, employer d’armes à sous-munitions, mettre au point, produire, acquérir de quelque manière, stocker, conserver ou transférer à quiconque, directement ou indirectement, des armes à sous-munitions ; assister, encourager ou inciter quiconque à s’engager dans toute activité interdite à un État partie en vertu de la présente convention ». Selon les ONG, ces armes, dont le principe consiste à libérer de nombreux projectiles explosifs, dont une partie importante n’explose pas lors de l’impact, sont depuis de nombreuses années condamnées Continue reading →

Climat : la Société générale dégage 2,6 millions pour les initiatives environnementales de ses entités

En 2011, la Société générale a instauré une “ taxe carbone interne ” visant à facturer aux différentes entités du groupe le coût résultant de ses achats de certificats carbone. Grâce à cette “ taxe ”, le groupe a constitué en 2012 une enveloppe de 2,6 millions d’euros destinée à financer tout ou partie des initiatives menées par ses différentes entités en faveur de projets environnementaux aboutissant à des réductions des rejets de gaz à effet de serre. Les différentes entités auront jusqu’au 13 septembre prochain pour présenter leurs projets Continue reading →

Produits controversés : précisions sur la participation de la Société générale dans Textron

Dans le n° 164 d’Impact Entreprises daté du 6 février 2013, nous indiquions que, selon une étude des organisations IKV Pax Christi (Pays-Bas) et FairFin (Belgique) datant de juin 2012, la Société générale “ aurait encore des relations financières avec une entreprise fabriquant des bombes à sous-munitions ou des composants clés ”. La direction de l’entreprise a tenu à préciser que la Société générale avait “ cessé ses activités avec les sociétés mentionnées dans le rapport ”. Le principal grief à l’encontre de l’entreprise était la détention, Continue reading →