Plus de la moitié de la population mondiale menacée par la pénurie hydrique d’ici à 2050

Dans leur dernier rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau publié le 18 mars 2018, les Nations unies alertent la communauté internationale sur une probable aggravation de la pénurie en eau pour une grande partie de la population mondiale. D’ici à 2050, la Terre devrait compter entre 9,4 et 10,2 milliards d’habitants, dont les deux tiers vivront en milieu urbain, tandis que les sécheresses et la dégradation des sols devraient encore s’accélérer. Aussi, en 2050, 4,8 à 5,7 milliards de personnes (contre 3,6 milliards aujourd’hui) pourraient vivre dans des régions déficitaires en eau et Lire la suite…

Madagascar : un collectif d’associations alerte sur le risque d’appropriation des terres

En août dernier, la Banque mondiale citait Madagascar en exemple pour la réforme de son régime foncier (enjeu de premier ordre en Afrique pour les deux à trois années à venir) et en novembre, l’agence de coopération allemande (GIZ) s’associait dans ce pays à un projet pilote pour une gouvernance foncière responsable (IE n° 269). Mais le 13 mars, un collectif local (Collectif Tany) a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme sur les dangers de la loi du 28 novembre 2017 sur les zones économiques spéciales (ZES). Le Lire la suite…

L’Ethiopie lance son plan de développement de l’énergie éolienne

La puissance électrique installée en Ethiopie est de l’ordre de 4 300 MW, une capacité tout à fait insuffisante pour assurer la croissance de ce pays de 95 millions d’habitants, dont l’ambition est d’atteindre 35 000 MW d’ici à 2037. Pour y parvenir, l’Ethiopie compte sur les énergies renouvelables, et en particulier sur son potentiel hydraulique grâce au gigantesque barrage de la Renaissance : celui-ci devrait – une fois achevé et une fois les différends avec l’Egypte et le Soudan sur le « partage » des eaux du Nil réglés – générer 6 000 MW Lire la suite…

Global.

Peu à peu, la communauté financière accroît son engagement vis-à-vis des acteurs économiques et prend à ce titre le relais de la société civile. Progressivement, les discours s’affirment et se structurent. L’absence de prise en compte, dans la stratégie des entreprises, des critères sociaux et environnementaux les plus établis ne répond plus aux attentes des investisseurs en matière de création de valeur sur le long terme. Mais face à des problématiques sociétales de plus en plus complexes et à l’accélération de la croissance Lire la suite…

Mines.

Le relèvement de 2 % à 10 % du taux de redevance des métaux stratégiques annoncé en début d’année par les autorités de la République démocratique du Congo (IE n° 275) a été validé le 10 mars par le président du pays, Joseph Kabila, en dépit de l’opposition des grandes compagnies minières opérant dans le pays.

Automobile.

Plus de deux ans après les révélations sur les moteurs Diesel truqués par Volkswagen, le groupe allemand affiche des résultats éclatants. En 2017, son chiffre d’affaires a progressé de 6,2 % (à 203,7 milliards d’euros) et son résultat opérationnel culmine au niveau jamais atteint de 13,8 milliards d’euros).

1 2 3 4 5 6 7 312