Climat.

Le 12 septembre, Danone a dévoilé son site d’embouteillage remodelé à Evian. Il s’agit désormais du plus grand site de production agroalimentaire français neutre en carbone. Cette transformation s’inscrit dans la volonté de Danone de faire d’Evian la première marque du groupe neutre en carbone d’ici à 2020.

Nucléaire.

L’énergie nucléaire a entamé son déclin. C’est ce que constate le dernier rapport réalisé par le cabinet Mycle Schneider (The Word Nuclear Industry Status Report 2017). Après avoir atteint un pic en 1997 avec 17,5 % du bouquet énergétique mondial, la part du nucléaire est aujourd’hui dépassée par l’énergie renouvelable et stagne à 10,5 %.

Engagement.

A l’occasion de l’ouverture en France des états généraux de l’alimentation, cinquante organisations agricoles, rurales, environnementales, de santé, de solidarité internationale et du réseau étudiant, ont constitué une plateforme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire et ont formulé un cahier de propositions qu’elles souhaitent voir adoptées à l’issue de ces états généraux.

Influence.

L’organisation InfluenceMap a réalisé une étude dans laquelle elle a identifié les 50 groupes qui, selon elle, sont les plus actifs pour inspirer les politiques climatiques parmi les 250 plus importantes sociétés mondiales cotées. Sur ces 50 entreprises, InfluenceMap en a identifié 35 – parmi lesquelles les françaises Total et Air Liquide – qui agissent activement pour contrer les politiques climatiques et 15 – parmi lesquelles la française EDF – qui, à l’inverse, militent pour des politiques ambitieuses.

Partage de valeur.

Dans son rapport 2017 sur le commerce et le développement, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) fustige l’hypermondialisation et la finance comme les principaux responsables de l’accroissement des inégalités sociales et de revenus.

Le label MSC de plus en plus contesté par les associations écologistes

Selon le dernier rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur la situation de la pêche dans le monde (juillet 2016), 31,4 % des stocks de poisson feraient l’objet d’une surexploitation. Pour tenter de limiter cette surpêche, des initiatives ont vu le jour au cours des dernières années, dont le MSC (Marine Stewardship Council). Ce label, qui fêtera ses vingt ans en octobre prochain, représente 12 % des captures mondiales de poisson sauvage et espère atteindre 20 % à l’horizon 2020. Mais Lire la suite…

1 2 3 4 5 6 7 277