Santé.

A la suite de l’étude publiée en début d’année par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA, voir IE n° 257), le comité d’évaluation des risques de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a suggéré, le 9 juin, le classement du dioxyde de titane (TiO2), un additif connu sous l’appellation E171 dans l’agroalimentaire, comme substance suspectée d’être cancérigène de catégorie 2 (c’est-à-dire suspecte d’être cancérigène pour l’homme selon la réglementation).

Les Emirats arabes unis veulent améliorer les conditions de travail des migrants

Les pays de la péninsule arabique sont régulièrement pointés du doigt par les associations anti-esclavage en raison des conditions de travail des migrants. Au centre de la polémique, le système de la kafala, qui rend le travailleur totalement dépendant de son employeur et conduit à de nombreux abus. Les Emirats arabes unis, qui comptent près de 8 millions de migrants – soit 80 % environ de la population totale – dont une grande part est employée à des tâches domestiques, n’échappent pas aux critiques (voir IE n° 215). Lire la suite…

L’Australie et des sociétés de sécurité vont payer 70 millions de dollars à des migrants

L’Australie mène une politique d’immigration très dure, critiquée par l’Organisation des Nations unies et les associations de défense des droits humains. Sa marine repousse systématiquement les bateaux clandestins. Par ailleurs, les réfugiés qui parviennent à gagner ses côtes sont placés dans des centres de rétention offshore, parmi lesquels le camp de l’île de Manus rattachée à la Papouasie-Nouvelle-Guinée. En avril 2016, la Cour suprême de Papouasie-Nouvelle-Guinée a déclaré Lire la suite…

Malte, un paradis fiscal discret qui attire des dizaines de milliers de filiales de sociétés étrangères

Un pool de treize médias européens a mené une enquête sur les coulisses des investissements et des placements réalisés dans ce petit pays de l’Union européenne afin de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Plusieurs grandes sociétés européennes sont citées et les journaux prévoient de divulguer progressivement les informations relatives à cette nouvelle affaire, qu’ils ont baptisée « Malta Files ».

Les dispositifs de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme de BNPP remis en cause

L’Autorité de contrôle prudentiel et de régulation (ACPR) a signifié, le 2 juin, huit griefs à l’encontre de la banque française BNP Paribas au regard de ses procédures de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. A l’issue d’un contrôle réalisé en 2015 portant sur des transactions ayant eu lieu entre 2012 et 2014, l’ACPR a notamment relevé des lenteurs alarmantes dans le traitement des dossiers et la transmission aux autorités des déclarations de soupçons, des difficultés d’accès Lire la suite…

Accident ferroviaire mortel au Cameroun : la filiale de Bolloré est responsable

La société Camrail, détenue par le groupe Bolloré à hauteur de 77,4 %, est jugée responsable de l’accident ferroviaire qui a causé la mort de 79 personnes le 25 octobre 2016 (voir IE n° 247) près de la ville d’Eseka (Cameroun). Cette conclusion est celle de la commission d’enquête créée par le président camerounais Paul Biya à la suite de la catastrophe. Selon le rapport rendu public le 23 mai 2017, Lire la suite…

1 2 3 4 5 6 7 266