Category Archives: Pêche

En Thaïlande, la loi contre le trafic d’êtres humains s’améliore, pas les pratiques

A la suite de graves accusations survenues dans le secteur de la pêche en 2014 et 2015, la Thaïlande avait été reléguée dans la dernière catégorie du rapport du Département d’Etat américain sur le trafic d’êtres humains (Tier 3). De son côté, l’Union européenne avait menacé le pays de sanctions économiques. La Thaïlande a ensuite modifié sa législation, notamment en la mettant en conformité avec le Protocole Continue reading →

Esclave moderne

Le Business Human Rights Resource Center (BHRRC) a étudié la politique de trente-cinq entreprises mondiales au regard du risque d’exploitation et d’esclavage moderne dans leur chaîne d’approvisionnement en thon. Selon l’étude, 80 % de ces entreprises ne maîtrisent pas leurs approvisionnements ou n’ont pas répondu à l’enquête. Parmi elles figure le groupe français Carrefour.

Pêche

La Thaïlande fait partie des principaux producteurs et exportateurs mondiaux de produits de la mer. Depuis cinq ans, le pays est aussi attentivement surveillé par la communauté internationale en raison des conditions effroyables que ses flottes de pêche réservent à certains marins migrants (parfois vendus comme esclaves à des capitaines de navire) ou thaïlandais (voir IE). Le 22 mai, le pays a adopté une nouvelle législation visant à protéger les travailleurs de cette industrie. Continue reading →

Pêche

Les dernières statistiques fournies par l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) indiquent que 26 % des pêches débarquées en France métropolitaine en 2017 sont issues de ressources « surpêchées » et que 48 % seulement proviennent de stocks non touchés par la « surpêche ».

L’Union européenne lève ses menaces de sanctions sur la pêche thaïlandaise

A la suite de plusieurs enquêtes réalisées dans les milieux de la pêche thaïlandaise en 2014 et 2015, les Etats-Unis, puis l’Union européenne, ont engagé des mesures pour inciter la Thaïlande à prendre des dispositions permettant d’améliorer les situations observées (voir IE). En 2015, l’Europe avait notamment demandé aux autorités du pays d’améliorer la règlementation encadrant le secteur de la pêche – dont les pratiques mettaient en danger les stocks de poissons, favorisaient des conditions de Continue reading →

Un film dénonce l’esclavage sur les bateaux thaïlandais au Festival international du film de Toronto

En juin 2014, le journal The Guardian publiait un reportage sur les conditions dramatiques dans lesquelles des travailleurs migrants étaient employés sur certains bateaux de pêche thaïlandais, conditions qui pouvaient être assimilées à de l’esclavage. Depuis, les réactions se sont multipliées à travers le monde, qu’il s’agisse des gouvernements, des consommateurs, des associations ou des investisseurs, pour demander au gouvernement thaïlandais de mettre un terme à ces agissements ou aux entreprises Continue reading →

Un projet marocain de drone intelligent pour traquer la pêche illégale

Le 10 décembre 2017, une photographie d’un astronaute de la station spatiale internationale avait montré plusieurs impressionnantes bandes de lumière verte au large des côtes thaïlandaises. Il s’agissait des « appâts » lumineux utilisés par les bateaux de pêche pour attirer les calamars vers la surface. Cette image illustre l’ampleur prise par la pêche dans ces eaux (et ailleurs). Cette pression sur les stocks halieutiques est renforcée par la pêche illégale. Le 8 juin 2018, la National Geographic Society a récompensé Continue reading →

Un outil pour identifier les risques d’esclavage moderne dans les pêcheries

Certaines chaînes d’approvisionnement peuvent s’avérer particulièrement difficiles à tracer. C’est, par exemple, le cas des produits de la mer. Certaines situations très critiques, comme l’esclavage moderne sur les bateaux, nécessiteraient de fait une vigilance renforcée. Face à ce contexte, les outils d’observation et les analyses se multiplient. Quatre organisations (Monterey Bay Aquarium Seafood Watch, Liberty Asia, Seafish, Sustainable Fisheries Partnership) ont ainsi élaboré un nouvel outil, le Seafood Slavery Risk Tool. Il Continue reading →

En dépit des annonces du gouvernement, le travail forcé persiste dans la pêche thaïlandaise

A la suite des révélations, en juin 2015, par le journal The Guardian de l’utilisation de travailleurs forcés issus de la migration de populations cambodgienne et birmane par certains armateurs de pêche thaïlandais, les Etats-Unis avaient rétrogradé la Thaïlande dans la dernière catégorie de leur rapport 2014 sur le trafic d’êtres humains. De son côté, l’Union européenne avait menacé de bannir les importations de poissons en provenance de ce pays, à moins que celui-ci ne prenne les mesures nécessaires pour remédier Continue reading →

Le MSC renforce ses exigences de pêche, mais reste sous surveillance

Le label MSC (Marine Stewardship Council) est censé certifier que les poissons pêchés selon les règles qu’il a instaurées le sont de manière durable. A ce jour, ce label représente 14 % des prises mondiales. Mais de nombreuses organisations écologistes dénoncent le laxisme de ces règles, et en particulier la possibilité laissée aux navires d’utiliser lors d’un même trajet des techniques pouvant prétendre à la certification et des méthodes jugées non responsables (IE n° 265). Cette critique a du reste été relayée Continue reading →

Le label MSC de plus en plus contesté par les associations écologistes

Selon le dernier rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur la situation de la pêche dans le monde (juillet 2016), 31,4 % des stocks de poisson feraient l’objet d’une surexploitation. Pour tenter de limiter cette surpêche, des initiatives ont vu le jour au cours des dernières années, dont le MSC (Marine Stewardship Council). Ce label, qui fêtera ses vingt ans en octobre prochain, représente 12 % des captures mondiales de poisson sauvage et espère atteindre 20 % à l’horizon 2020. Mais Continue reading →

Le leader mondial du thon en boîte, Thai Union, s’engage en faveur d’une pêche plus durable

Le 6 octobre 2014, Greenpeace France dévoilait les résultats d’une analyse réalisée sur un échantillon de vingt boîtes de thon de la marque Petit Navire et montrait qu’une même boîte pouvait contenir plusieurs espèces de thon, une pratique interdite par la législation européenne (voir IE n° 201). Selon l’association, qui dénonçait l’utilisation de dispositifs de concentration de poissons (DCP) – une technique qui permet la capture de poissons sans discrimination à l’aide de filets géants –, cela témoignait Continue reading →

Un appel à la construction d’une filière responsable du thon pour 2020

Des entreprises (Tesco, Thai Union, sa filiale Petit Navire…), des gouvernements et des associations ont publié une déclaration commune pour encourager l’ensemble des parties prenantes à s’engager résolument dans l’élimination de la pêche illégale du thon et dans la construction d’une filière totalement responsable d’ici à 2020. La Tuna 2020 Traceability Declaration a été publiée en marge de la Conférence sur les océans de l’ONU, qui s’est tenue du 5 au 9 juin 2017. Celle-ci visait à définir les conditions Continue reading →

Les principaux acteurs de la pêche au cabillaud s’entendent pour protéger l’Arctique

L’Arctique fait partie des écosystèmes les plus fragiles de la planète. Cette région est menacée par de multiples dangers et en particulier par la fonte des glaces résultant du réchauffement climatique. Le phénomène permet notamment aux flottes de pêche d’étendre leur rayon d’action. Dans un communiqué en date du 25 mai, l’association écologiste Greenpeace a annoncé que plusieurs sociétés parmi les plus importantes entreprises concernées par la pêche en haute mer (Fiskebåt, Karat, Espersen, Findus, Iglo, McDonald’s…) Continue reading →

Le leader mondial du thon en boîte Thai Union sous la pression de la grande distribution

Le 6 avril 2014, l’association Greenpeace France avait lancé une campagne d’interpellation de Petit Navire demandant à la marque de cesser de s’approvisionner en thon pêché avec des DCP (dispositif de concentration de poissons), une méthode de pêche qui permet la capture de poissons sans discrimination à l’aide de filets géants (voir Impact Entreprises n° 204). Petit Navire est une filiale de la société thaïlandaise Thai Union, qui fait l’objet d’une campagne de boycott à l’échelon international. Au Royaume-Uni, John West, une autre marque du groupe détenant un tiers du marché local, avait promis d’arrêter le recours aux DCP. Mais une Continue reading →

Nestlé reconnaît le recours au travail forcé dans sa chaîne d’approvisionnement de produits de la mer

Le 10 juin 2014, le quotidien britannique The Guardian révélait les conditions de travail des travailleurs migrants sur certains bateaux de pêche thaïlandais (voir Impact Entreprises n° 196). Ces conditions, qui pouvaient être assimilées à de l’esclavage, avaient valu à la Thaïlande d’être rétrogradée à la dernière place du rapport du département d’Etat américain sur le trafic d’êtres humains. Au mois de décembre 2014, la société suisse Nestlé a donc demandé à l’organisation à but non lucratif Verité de réaliser un rapport sur sa filière d’approvisionnement de produits de la mer provenant de Thaïlande, rapport que le groupe a rendu public Continue reading →

Pêche au thon : des progrès sont enregistrés, mais il reste du chemin à parcourir

Certaines techniques modernes de pêche (en particulier les dispositifs de concentration de poissons – DCP) mettent gravement en danger les ressources halieutiques mondiales. Aussi, il y a un an, l’association Greenpeace France avait-elle lancé une campagne afin de sensibiliser l’opinion et les professionnels de la pêche et de la grande distribution à cette question. Dans ce cadre, l’ONG a publié fin septembre la deuxième édition de son classement de dix marques françaises de thon en boîte sur des critères de durabilité. Système U, Phare d’Eckmül, Connétable et Carrefour figurent parmi les leaders, alors que les groupes Casino et Continue reading →

La pêche thaïlandaise surveillée par l’UE dans un contexte de dégradation des océans

Selon un nouveau rapport établi par le WWF, les océans pourraient être assimilés à un actif d’une valeur minimale de 24 000 milliards de dollars, générant chaque année un gross marine product (« produit océanique brut ») d’au moins 2 500 milliards de dollars (produits de la mer, tourisme, transport maritime, absorption de CO2, etc.). Le document émet un certain nombre de propositions destinées à éviter que cet actif inestimable continue à se détériorer au rythme actuel. Bien qu’encore insuffisantes, certaines mesures permettent de limiter la surexploitation des océans. C’est le cas du règlement européen concernant la pêche illicite, non déclarée Continue reading →

Un nouveau label socio-environnemental va être lancé pour le thon aux Etats-Unis

Le thon est l’un des poissons les plus consommés au monde et plusieurs espèces sont aujourd’hui menacées. Certaines offres bénéficient néanmoins de la certification MSC (Marine Stewardship Council) censée garantir que les prises respectent une pêche durable. Le label, qui ne s’applique pas uniquement au thon, est toutefois de plus en plus critiqué par des organisations écologistes, qui lui reprochent d’être laxiste sur certains aspects. Un nouveau label va voir le jour au cours du mois de mars aux Etats-Unis, qui s’appliquera cette fois, du moins dans un premier temps, uniquement au thon. Il a été élaboré en partenariat par le Continue reading →

Greenpeace dénonce les méthodes de pêche au thon de Petit Navire

Greenpeace France a dévoilé, le 6 octobre, les résultats d’une analyse, réalisée par un laboratoire indépendant, d’un échantillon de vingt boîtes de thon de la marque Petit Navire. Dans ses conclusions, l’association écologiste indique qu’une même boîte peut contenir plusieurs espèces de thon, ce qui est prohibé par la législation européenne. Cela témoigne en outre de l’incapacité de la marque à garantir la traçabilité du contenu de ses boîtes. Greenpeace incrimine les méthodes de pêche utilisées par l’entreprise, à savoir les DCP (dispositifs de concentration de poissons), qui permettent la capture des poissons sans discrimination à l’aide de filets Continue reading →