Category Archives: Rémunérations

Rémunérations, Tunisie

Considérée comme à l’origine du « Printemps arabe », la Tunisie vit depuis 2011 une transition démocratique réelle, mais difficile. Elle est notamment toujours confrontée aux actions terroristes et à de sérieuses difficultés économiques. Ce contexte justifie qu’on accorde un véritable intérêt aux initiatives constructives qui émergent dans ce pays. Parmi celles-ci, on relève l’accord, survenu Continue reading →

Les marques d’habillement vont-elles soutenir sérieusement les salariés de leurs sous-traitants ?

En Asie du Sud et du Sud-Est, la crise sanitaire frappe de plein fouet l’industrie de l’habillement. Des grandes marques ont annulé leurs commandes, y compris celles dont les articles avaient déjà été produits (IE n° 320), ce qui met en danger des milliers de petites entreprises et des centaines de milliers d’emplois. Les décisions brusques et confuses des gouvernements locaux ont aggravé la situation. Ainsi, les Continue reading →

Rémunérations décentes, monde

Selon le nouveau rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT), intitulé World Employment and Social Outlook : Trends 2020 (WESO), la situation matérielle ne devrait pas s’améliorer pour des centaines de millions de travailleurs dans le monde. De fait, l’objectif de développement durable n° 1 de l’ONU (éliminer la pauvreté d’ici à 2030) s’éloigne Continue reading →

Chaîne d’approvisionnement, rémunérations

ACT (Action, Collaboration, Transformation) est une initiative lancée en 2016 par des entreprises du secteur de l’habillement, du textile et de la chaussure (fabricants et enseignes de distribution) et par la fédération syndicale internationale IndustriALL Global Union. Les entreprises membres ont signé avec IndustriALL un protocole d’accord qui définit le cadre des actions permettant Continue reading →

Les grandes marques de vêtements ne respectent pas leurs promesses sur les salaires décents

Des chercheurs de l’université de Sheffield au Royaume-Uni ont publié, le 30 mai, une enquête réalisée auprès de vingt grandes marques de vêtements. Cette analyse montre qu’en dépit de leurs promesses, ces marques ne parviennent pas à faire en sorte que les travailleurs bénéficient d’un salaire décent. Trois enseignes seulement se sont engagées, dans leur rapport annuel, à relever le défi (H&M, C&A, G-Star RAW). Mais sur le terrain, ces engagements n’ont pas réellement Continue reading →

Aux Etats-Unis, McDonald’s ne fera plus pression pour limiter les hausses de salaire

L’examen de la politique générale d’une entreprise en matière de rémunération doit, à tout le moins, chercher à savoir si cette politique est équitable (un paramètre déterminant dans le maintien de la cohésion interne) et si elle permet à l’ensemble des salariés de vivre dignement de leur travail. A cet égard, il convient de poser les questions relatives au salaire minimum dans les pays d’implantation et au salaire de subsistance. Souvent, ce dernier devrait être supérieur au salaire minimum. Continue reading →

Schneider Electric annonce que 75 % de ses salariés sont couverts par sa politique familiale

La question de la rémunération du travail est un aspect primordial de la responsabilité élargie des entreprises. Cette problématique est encore peu cernée et elle reste, le plus souvent, abordée à travers la question de l’écart entre les rémunérations les plus basses et les plus élevées au sein d’un groupe, entre le salaire des hommes et celui des femmes ou à propos du salaire de subsistance. Mais elle devrait aussi systématiquement inclure le thème des revenus de remplacement et des pensions de retraite, à tout Continue reading →

L’Inde étend sa production textile en Ethiopie

Le secteur textile est de plus en plus concurrentiel et ce contexte pèse sur les salaires et les conditions de travail des salariés dans le monde entier. L’industrie textile du Bangladesh représente 80 % de ses exportations. Dans ce pays, des milliers de travailleurs du secteur manifestent depuis plusieurs semaines pour exiger de meilleurs salaires. Les propositions du gouvernement (8 000 taka par mois, soit 84 euros environ, pour les ouvriers les moins qualifiés) sont loin des revendications des manifestants qui Continue reading →

Rémunérations

Alors que des associations de défense des droits humains et des organisations syndicales continuent avec insistance à demander à l’industrie textile d’assurer un salaire décent aux 60 millions de personnes qui travaillent dans le secteur (selon l’Organisation internationale du travail – OIT), l’usine de vêtements W&D située à Phnom Penh (Cambodge) a opté pour une solution radicale en licenciant, le 4 janvier, plus de 1 000 salariés. Les travailleurs étaient en grève depuis quelques jours pour réclamer Continue reading →

Le plan de H&M pour améliorer les salaires chez les sous-traitants battu en brèche par les ONG

Le 25 novembre 2013, la société H&M dévoilait un plan destiné à permettre à 850 000 salariés de ses sous-traitants à travers le monde de bénéficier d’un salaire de subsistance d’ici à 2018 (IE n° 183). Cinq ans après, dans un communiqué daté du 20 septembre, la firme suédoise a annoncé qu’elle avait dépassé son objectif : au total, 655 usines sous-traitantes employant 930 000 salariés, représentant 84 % de sa production, ont soit amélioré leur système de management des salaires, soit implanté une Continue reading →

Une plate-forme d’investisseurs néerlandais pour promouvoir les salaires de subsistance

Dans de nombreux pays, le salaire minimum ne correspond pas à un salaire permettant de subvenir aux besoins élémentaires des travailleurs et de leur famille. Son application stricte conduit invariablement à des volumes d’heures supplémentaires excessifs et/ou empêche les parents d’envoyer leurs enfants à l’école. Ces derniers se retrouvent ainsi obligés de travailler ou sont livrés à eux-mêmes, reproduisant ainsi les conditions de la pauvreté. Le 27 septembre, trente ans après les premières campagnes Continue reading →

Rémunérations

Une étude du Chartered Institute of Personnel and Development (CIPD) et du High Pay Center, publiée le 15 août, montre que la rémunération médiane des patrons des entreprises du FTSE 100 a progressé de plus de 11 % entre 2016 et 2017, passant de 3,5 millions de livres à 3,9 millions. Dans le même temps, le salaire médian des salariés travaillant à plein temps au Royaume-Uni n’a progressé que de 2 %, pour atteindre 28 758 livres. Les femmes représentent 7 % des directeurs exécutifs des sociétés du FTSE 100 et 3,5 % seulement des rémunérations.

L’Afrique du Sud adopte un salaire minimum

Le parlement sud-africain a instauré, le 29 mai, un salaire minimum pour l’ensemble du pays. Celui-ci s’élèvera à 3 500 rands par mois (237 euros) sur une base de travail hebdomadaire de 42 heures. Cette décision fait suite à un accord conclu en février 2017 entre les syndicats et le gouvernement de l’époque. Pour autant, si l’instauration d’un salaire minimum est susceptible de limiter les abus, il ne permet généralement pas aux familles de subvenir à leurs besoins fondamentaux. Selon la fondation néerlandaise Continue reading →

Le coût des robots bientôt moins important, même en Afrique ?

La révolution robotique est en marche : le coût de fonctionnement des robots et des imprimantes 3D diminue très rapidement et cette tendance devrait encore s’accélérer, menaçant au passage de nombreux emplois. Pour autant, certains observateurs estiment que cette évolution ne devrait pas affecter à court terme les pays à bas coût de main-d’œuvre. Dans une étude publiée le 19 mars, le think tank britannique Overseas Development Institute (ODI) vient toutefois ébranler cette thèse. Continue reading →

Le patronat mexicain en faveur d’un relèvement substantiel du salaire minimal

La Conasami (la commission nationale mexicaine chargée d’établir les bases et les éléments pour calculer le salaire minimal) doit fixer dans les prochains jours le nouveau salaire minimal au Mexique. Il est actuellement de 80,04 pesos par jour (3,6 euros). Préalablement à cette décision, la confédération patronale mexicaine (Coparmex) s’était prononcée en faveur d’une augmentation de 19 % pour atteindre 95,24 pesos, légèrement au-dessous de la revendication du syndicat Continue reading →

Grèves chez Total en République du Congo et en Mauritanie

Une grève a touché les installations de Total en République du Congo (Congo-Brazzaville) entre le 12 juillet et le 14 juillet dernier. Les employés demandaient notamment la levée du blocage des prêts à taux zéro et le versement de leurs primes d’intéressement. Un compromis a finalement été trouvé entre la direction, les grévistes et le gouvernement congolais. Présent depuis 1969 dans le pays, le groupe français (Elf à l’époque) emploie plus de 1 300 salariés au Congo et extrait 60 % de la production Continue reading →

Une ONG lance une expérimentation de revenu universel au Kenya

L’ONG américaine GiveDirectly, qui reverse directement des dons à des personnes en grande pauvreté, a lancé une campagne pour expérimenter le revenu universel au Kenya. Les différents dispositifs mis en place concerneront 26 000 personnes, dont 6 000 recevront 0,75 dollar par jour (la moitié du revenu moyen dans la région) pendant douze ans. Le revenu universel, vu comme un moyen Continue reading →

Au Royaume-Uni, les employés des usines textiles touchent la moitié du salaire légal

Le secteur du textile est à nouveau pointé du doigt pour les conditions de travail dans sa chaîne d’approvisionnement. Fait nouveau, la polémique ne vient pas cette fois d’un pays en développement, mais du Royaume-Uni. Selon la chaîne de télévision britannique Channel 4, des entreprises textiles paient leurs salariés bien au-dessous du salaire minimum anglais. Un journaliste de la chaîne s’est fait embaucher chez trois fournisseurs de grandes marques, comme New Look ou River Island, Continue reading →

Les syndicats indonésiens appellent à une augmentation du salaire minimum de 25 %

Les principales centrales syndicales indonésiennes ont rejeté la proposition du gouvernement d’ajuster l’augmentation du salaire minimum sur la base d’un calcul automatique sans passer par des négociations. Elles ont, en conséquence, lancé une campagne revendiquant une augmentation de 25 % de ce salaire minimum pour 2016. Le montant, différent en fonction des provinces, s’établit actuellement dans une fourchette comprise entre 120 et 160 euros.

Les sociétés cotées aux Etats-Unis contraintes de publier les écarts de rémunération entre dirigeants et salariés

La compagnie d’assurance écossaise Standard Life, cotée à la Bourse de Londres, a annoncé le 24 août être devenue la première société du secteur privé reconnue « Living Wage Friendly Funder » par la Living Wage Foundation (LWF) britannique. Cela signifie que les salariés britanniques du groupe perçoivent tous au moins le minimum de subsistance (living wage) et que la compagnie s’engage à ce que les emplois des organisations caritatives qu’elle finance soient au moins rémunérés à ce niveau. Le salaire de subsistance horaire s’élève aujourd’hui à 9,15 livres pour Londres et à 7,85 livres pour le reste du pays. Le salaire minimum Continue reading →