Une première méthodologie pour évaluer la compatibilité d’un fonds avec les ODD

De plus en plus d’investisseurs institutionnels ou individuels cherchent à évaluer les impacts sociaux et environnementaux concrets des fonds dans lesquels ils investissent. Mais, pour ce faire, les outils disponibles sont presque inexistants. Le Cambridge Institute for Sustainability Leadership (CISL – université de Cambridge) a élaboré une méthodologie qui permet une première approche. Le CISL a réparti les dix-sept Objectifs de développement durable (ODD) selon six impacts majeurs : préservation des ressources naturelles (resource security), sauvegarde des écosystèmes (healthy ecosystems), stabilité climatique (climate stability), satisfaction des besoins élémentaires (basic needs), contribution au bien-être (well-being), octroi d’un emploi décent (decent work). Conscient que les données aujourd’hui disponibles à propos des émetteurs sont encore très incomplètes, le CISL a défini deux types d’indicateurs : « les indicateurs de mesure idéaux », vers lesquels il faudrait tendre dans les années à venir, et les « indicateurs de mesure pratiques », qui s’appuient sur l’état actuel des données disponibles.